OL : Boateng au fond du trou, Bosz l’enfonce encore plus

OL : Boateng au fond du trou, Bosz l’enfonce encore plus

En grande difficulté à Metz (défaite 3-2) dimanche dernier, Jérôme Boateng n’est pas certain de rejouer sous le maillot de l’Olympique Lyonnais. Le défenseur central est annoncé remplaçant face à Nantes ce samedi. Et rien ne dit que Peter Bosz refera appel à lui.

Jusqu’au bout, l’aventure de Jérôme Boateng à Lyon est un échec. Titularisé lors de la défaite à Metz dimanche dernier, le défenseur central est passé totalement à côté de son match, ou plutôt de sa première période. L’entraîneur Peter Bosz en avait vu suffisamment et l’a donc inclus parmi les quatre sortants à la mi-temps. Cela n’a pas dû arriver très souvent dans la carrière de l’Allemand, qui ne devrait pas retrouver sa place contre le FC Nantes. En effet, Jérôme Boateng est cette fois annoncé remplaçant pour la rencontre de la 37e journée de Ligue 1.

Boateng de retour sur le banc

A priori, Peter Bosz devrait lui préférer Damien Da Silva, qui arrive pourtant loin dans la hiérarchie des défenseurs centraux. Preuve que l’ancien joueur du Bayern Munich est descendu bien bas, à un niveau que l’on n’imaginait pas au moment de sa signature l’été dernier. A l’époque, on voyait l’Olympique Lyonnais réussir un gros coup en attirant un joueur qui était encore une référence à son poste il n’y a pas si longtemps. Il était alors évident que Jérôme Boateng deviendrait le taulier de la charnière, voire le leader du vestiaire.

On se souvient que ses premières performances décevantes inquiétaient à peine, sa condition physique étant logiquement insuffisante. Seulement voilà, les semaines et les mois passaient et l’ex-international allemand montrait clairement ses limites sur le terrain. Et pour ne rien arranger, Jérôme Boateng s’est retrouvé impliqué dans plusieurs altercations avec ses coéquipiers. Un comportement agaçant qui, en plus de son niveau décevant, devrait inciter l’Olympique Lyonnais à le pousser vers la sortie cet été. Peut-être même sans lui accorder du temps de jeu lors des deux dernières journées de championnat.