OL : Blanc prévient Lacazette, Barcola arrive vite !

OL : Blanc prévient Lacazette, Barcola arrive vite !

Icon Sport

Lyon a peiné pour battre Metz en coupe de France, ce samedi. L'un des hommes les plus en vue fut incontestablement Bradley Barcola, premier buteur de l'après-midi. Le jeune lyonnais a donné satisfaction à Laurent Blanc, lequel le place déjà en prétendant au poste de numéro 9.

La surprise du chef n'a pas déçu, bien au contraire. Titularisé en dernière minute avec l'OL face à Metz, Bradley Barcola a offert une prestation de qualité. Dans un 32e de finale de coupe de France piège face à un adversaire très regroupé, Barcola a su utiliser ses qualités de vitesse pour amener le danger à gauche. Il s'est créé plusieurs situations avant d'ouvrir le score pour l'OL à l'heure de jeu. Sorti à la 72e minute, le jeune joueur de 20 ans a séduit les supporters rhodaniens mais surtout son entraîneur Laurent Blanc. 

Barcola comme Lacazette, l'axe lui irait si bien 

« Le Président » était satisfait de son pari gagnant alors que personne n'avait anticipé une titularisation de Barcola, même en coupe de France. Laurent Blanc a été élogieux concernant Bradley Barcola en conférence de presse d'après-match. La vivacité et la fraîcheur du Gone sur le côté gauche ont marqué le technicien. Blanc va même plus loin, militant presque pour essayer Barcola dans l'axe de l'attaque lyonnaise.

« Bradley peut jouer dans l’axe. Il a les qualités pour jouer dans l’axe et il aura une évolution de carrière qui pourra lui permettre de jouer dans l’axe. Il manque encore un peu de volume mais ce qu’il y a d’intéressant chez lui est qu’il va très vite avec cette nonchalance. Il peut jouer sur un côté et notamment faux-pied. Il a fait ce que j’attendais qu’il fasse avec un peu d’insouciance et ça me plaît ça. Il joue, il ne réussit pas tout mais il joue. Il ne gamberge pas », a t-il indiqué. Une trajectoire semblable à Alexandre Lacazette à son époque. Ce dernier sera ravi de servir de modèle à Barcola néanmoins il peut aussi se sentir menacé par les mots de Laurent Blanc, lesquels sont un petit coup de pression pour les avant-centres lyonnais actuels.