OL : Azmoun et Lyon, c'est fait à une condition !

OL : Azmoun et Lyon, c'est fait à une condition !

Jean-Michel Aulas avait annoncé vendredi « une grosse arrivée » à l'Olympique Lyonnais avant la fin du mercato. Ce joueur sera doute Sardar Azmoun, même s'il y a encore une condition à respecter.

Tandis que le transfert de Maxwel Cornet à Burnley devrait être officialisé très rapidement, le joueur ayant passé sa visite médicale en Angleterre ce samedi, l’Olympique Lyonnais n’a pas perdu son temps pour réinvestir les 15 millions d’euros que le club de Jean-Michel Aulas devrait toucher du club anglais. L’Equipe affirme en effet que ces dernières heures, les dirigeants lyonnais ont déjà trouvé un accord avec Sardar Azmoun, l’attaquant iranien du Zénith Saint-Pétersbourg. Ce dernier était une cible prioritaire de Peter Bosz avant même qu’il ne rejoigne l’OL puisqu’il l’avait déjà contacté lorsqu'il était sur le banc de Leverkusen...avant d'être viré. Azmoun a donc décidé de rejoindre la Ligue 1 et plus précisément Lyon, l’international iranien ayant fait part aux responsables du club russe qu’il refusait la prolongation de contrat qui lui était proposé alors qu’il entre dans sa dernière année de contrat.

Azmoun pour 15 millions d'euros, Lyon tient son attaquant vedette

Après Sardar Azmoun, l’Olympique Lyonnais devait également convaincre le Zénith Saint-Pétersbourg, ce qui était tout de même facilité par la situation contractuelle de l’attaquant. Après avoir réclamé 25 millions d’euros, le club russe a finalement trouvé un terrain d’entente avec l’OL pour une indemnité de 15 millions d’euros. Sur le papier les choses vont dans le bon sens pour le club rhodanien, mais il y a cependant une grosse condition à un accord final. Pour le Zénith, il est totalement impossible d’envisager un transfert de Sardar Azmoun si dans le même temps le club ne signe pas un nouvel attaquant d’ici la fin du mercato d’été, dans 72 heures. Du côté de Lyon, on a bon espoir que le dossier se termine favorablement et un créneau est même fixé ce lundi pour la visite médicale de l’international iranien avant qu’il signe un contrat de 5 ans.