OL : Avec Memphis Depay au volant, Lyon fonce droit dans le mur

OL : Avec Memphis Depay au volant, Lyon fonce droit dans le mur

Photo Icon Sport

Capitaine et buteur contre Metz (2-0) samedi dernier, Memphis Depay pourrait être l’homme fort de l’Olympique Lyonnais cette saison. Une idée qui ne fait pas l’unanimité.

Memphis Depay étincelant avec les Pays-Bas… et maintenant avec l’Olympique Lyonnais ? C’est du moins ce qu’espèrent le club rhodanien et ses supporters, plutôt déçus du rendement et de l’implication de l’attaquant depuis son arrivée. Du coup, l’entraîneur Rudi Garcia a peut-être trouvé le moyen de tirer le maximum de son potentiel en lui accordant davantage de responsabilités.

En effet, Depay portait le brassard de capitaine contre Metz (2-0) samedi dernier. Résultat, l’ancien joueur de Manchester United a été performant et buteur. Ce qui risque de ne pas durer selon Julien Cazarre. « Pauvre Rudi Garcia, a écrit le chroniqueur de France Football. Je le plains déjà, je le vois se dire : "Ha ha ! Moi, je vais le relancer le p'tit père Depay, je vais le mettre capitaine, lui donner des responsabilités, lui donner les clés du camion, et il va nous emmener à pleine balle sur l'autoroute de Las Vegas." » Sauf que l’international néerlandais est connu pour son irrégularité.

Hygiène de vie, ego…

« C'est bien beau tout ça, mon Rudi, mais ton pote, c'est un genre de Lewis Hamilton avec l'hygiène de vie de Paul Gascoigne, c'est-à-dire qu'un jour sur deux où il prend le volant il est à deux grammes cinq, donc, si tu lui files les clés du camtar, accroche ta ceinture à l'arrière, ça va tanguer dans les virages, a prévenu l’humoriste. Et on sait comment c'est sur les routes sinueuses de montagne, t'es hyper concentré, attentif... et puis, dès que t'approches une belle nationale toute droite, tu t'endors, et bam ! Tu te fracasses sur la première Punto qui freine sec devant toi. »

« (...) Le problème de Memphis Depay, c'est qu'il a un boulard de Ballon d'Or avec le palmarès de Nicolas Seube. Le challenge avec ce genre de gugus, c'est de lui faire comprendre qu'il est moins important que l'équipe, et la seule solution qu'a trouvée mon Rudi, c'est de le mettre capitaine en lui disant : "Vas-y mon pote, c'est toi le patron." Alors là, chapeau, mec ! A ton avis, pourquoi un mec avec un talent pareil est-il encore, à 25 ans, à l'Impik Yonais ? Mais bon, allons-y, mettons le sort du club entre ses mains de parkinsonien... Avec un peu de chance, il ne le fera pas tomber », s’est moqué Julien Cazarre, sceptique sur la capacité de Depay à porter l’OL.