OL : Aulas version 2000, il joue sa dernière carte !

OL : Aulas version 2000, il joue sa dernière carte !

Un Jean-Michel Aulas remonté comme à ses plus belles heures a foncé dans le vestiaire des joueurs de l'Olympique Lyonnais avant le match de ce vendredi face à Toulouse. Le président de l'OL a demandé une réaction, tout en réclamant le soutien du public. 

A la veille du match couperet contre Toulouse, l’Olympique Lyonnais est sur le pied de guerre. Pas de Coupe d’Europe au programme, le club rhodanien voit les semaines s’allonger, mais le football reprendra ses droits ce vendredi au Groupama Stadium avec la réception du promu toulousain. Un rendez-vous très attendu, car cela pourrait être celui de la dernière chance pour Peter Bosz. Une cinquième défaite de rang, et l’OL serait quasiment obligé de prendre une décision radicale pour endiguer une crise de résultats qui dure depuis trop longtemps.

Aulas demande une réaction collective

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Olympique Lyonnais (@ol)

Car les Lyonnais sortent d’une saison ratée et ne peuvent pas se permettre de végéter au milieu du tableau. Résultat, comme à ses plus belles heures, Jean-Michel Aulas est descendu dans le vestiaire ce jeudi lors de l’entrainement afin de remonter ses troupes. Conscient qu’il fallait se rebeller, le président de l’OL, qui sera présent comme actionnaire principal pour l’un des derniers matchs de son histoire si le rachat du club se confirmait dans deux semaines, a pris la parole.

Il a tenu à le faire savoir sur les réseaux sociaux, histoire de rallier tout le monde à sa cause, si tant est que cela soit encore possible avec des supporters qui ne sont pas encore en fronde totale malgré les résultats. « Le foot, c’est notre passion, l’OL, c’est toute notre vie. J’ai échangé avec nos joueurs, j’ai transmis toute votre énergie car je sais que nous avons tous envie de la même chose : retrouver le goût de la victoire ! », a livré Jean-Michel Aulas, qui fait appel à la passion des supporters pour remettre tout un club dans le même sens. Une prise de parole qui confirme en tout cas l’impression que, après des défaites contre Lorient, le PSG, Monaco et Lens, la réception de Lorient est bien celle de la dernière chance pour l’Olympique Lyonnais. Du moins version Peter Bosz.