OL : Aulas trouve un soutien en Ligue 1 pour fliquer les arbitres

OL : Aulas trouve un soutien en Ligue 1 pour fliquer les arbitres

Après le match PSG-OL perdu par son équipe, Jean-Michel Aulas avait fait savoir qu'il était favorable à ce que le micro des arbitres soit ouvert durant les matchs, y compris pendant les séquences de VAR.

Depuis plusieurs mois, Jean-Michel Aulas affiche une vraie sérénité sur les réseaux sociaux, le patron de l’Olympique Lyonnais ne souhaitant plus réagir de manière impulsive comme cela avait parfois été le cas dans le passé. Mais, le scénario de la rencontre entre le Paris Saint-Germain et l’Olympique Lyonnais, notamment le penalty accordé à Neymar, a fait bondir Jean-Michel Aulas, lequel estime que Peter Bosz et son équipe ont été injustement sanctionnés au Parc des Princes par Clément Turpin. Pour tenter d’apporter du positif dans ce dossier, le boss de l’OL a donc fait une proposition aux instances dirigeants du football, et surtout de la direction des arbitres tricolores. « « Il est temps pour l’arbitrage du foot de faire sa révolution, d’être transparent : la seule solution est d’avoir comme au rugby des arbitres avec micro ouvert, tout comme les échanges VAR », a réclamé Jean-Michel Aulas. Même si cela n’a pas abouti à une réaction, et si la pétition lancée par un proche du président de l’OL n’a pas réellement eu le succès escompté, l’idée est tout de même dans l’air.

Les arbitres n'ont pas répondu à Jean-Michel Aulas après PSG-OL

La preuve, interrogé en marge de la préparation du déplacement du RC Lens au Vélodrome pour y défier l’Olympique de Marseille, l’entraîneur du club nordiste a reconnu que l’idée de Jean-Michel Aulas était clairement bonne. « Tout ce qui va dans le sens de la clarté et justement dans la mise en sens seraient des bonnes choses. Mais la VAR est là pour aider les arbitres. Mais pour des raisons que je ne maîtrise pas, ce n’est pas le cas. Plus il y a de la communication avec les joueurs et les staffs mieux ce serait, mais elle se distend de plus en plus, et c’est bien dommage », a reconnu Franck Haise, qui serait lui aussi favorable à ce que les échanges verbaux entre les arbitres soient ouverts au public. Une semaine après PSG-OL, aucune réaction officielle n'a cependant été faite à la demande de JMA, le monde arbitral étant plutôt connu pour être le monde du silence.