OL : Aulas, ses adversaires le détestent, ses joueurs l'adorent !

OL : Aulas, ses adversaires le détestent, ses joueurs l'adorent !

Icon Sport

Souvent critiqué par ses adversaires, Jean-Michel Aulas n’en reste pas moins un personnage qui fait l’unanimité à l’OL.

Président historique de l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas ne s’est pas fait que des amis en dirigeant l’un des clubs les plus importants du championnat de France depuis toutes ces années. Ces derniers temps, il arrive même à Jean-Michel Aulas d’être critiqué par ses propres supporters en raison de ses prises de position qui ont parfois le don de surprendre. Mais dans une interview accordée à RMC, Mathieu Bodmer est revenu sur son expérience de joueur de l’OL sous la présidence de Jean-Michel Aulas. Et si l’actuel consultant de la radio ainsi que de Prime Video reconnait que « JMA » peut souvent être agaçant, il reconnait aussi qu’il n’y a pas meilleur président pour un joueur de football professionnel. Et pour cause, Jean-Michel Aulas donnerait tout pour ses joueurs et cela n’a pas de prix aux yeux de Mathieu Bodmer, dont les compliments iront droit au cœur du président de l’OL.

Mathieu Bodmer rend un bel hommage à Aulas

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Olympique Lyonnais (@ol)

« J'ai adoré travailler avec lui. C'est un grand président, visionnaire. Ces derniers temps, il est un peu décrié et critiqué mais il ne faut pas oublier tout ce qu'il a fait pour l'OL et le football français pendant de nombreuses années. Il a toujours été en avance sur son temps. Parfois, il défend peut-être un peu trop son club et on a l'impression que c'est de la mauvaise fois mais quand vous êtes joueur sous Jean-Michel Aulas, c'est magnifique parce qu'il vous défend tout le temps. Il a du charisme. Dans les bons, comme dans les mauvais moments, il est là pour toi et ta famille. Ça n'a pas de prix » a reconnu Mathieu Bodmer, pour qui Jean-Michel Aulas est sans conteste l’un des tous meilleurs présidents de Ligue 1. Et cela malgré les critiques qu’il essuie de manière régulière.