OL : Aulas rêve d'un mercato taillé pour gagner le titre

OL : Aulas rêve d'un mercato taillé pour gagner le titre

Photo Icon Sport

L'Olympique Lyonnais a pris de plein fouet l'impact de la crise du covid. Mais Aulas reste ambitieux et veut se donner les moyens pour ramener l'OL au sommet.

Septième de Ligue 1, dans les conditions très spéciales que l’on connaît, l’Olympique Lyonnais n’a pas répondu aux attentes de ses supporters, même si la saison n’est pas finie pour le club rhodanien. Pour le président de l’OL, il est évident que son équipe ne doit pas renouveler ce genre de performance en L1, sous peine de mettre à mal le modèle économique du club rhodanien. Mais Jean-Michel Aulas est également bien conscient que la crise traversée par Lyon comme par les autres clubs français constitue un écueil...et un espoir. Se confiant dans Le Progrès, le patron de l’Olympique Lyonnais veut avoir une équipe capable de défier pourquoi pas le PSG, même si financièrement cela ne sera pas facile.

Evoquant ce mercato très spécial, Jean-Michel Aulas s’en remet à ses conseillers. « Ce sont Juni, Bruno et Rudi, qui vont gérer cela. Il faudrait être fou ou mal intentionné pour remettre en question les choix que Juni pourrait faire. On essaie de lui donner les moyens, mais c’est difficile car on a perdu plus de 100ME de chiffre d’affaires. Quelle entreprise de foot peut tenir ? On vient heureusement d’obtenir le PGE. C’est le plus gros du foot français et ce n’est pas par hasard. À un moment on va avoir une très bonne équipe et gagner quelque chose, on est programmé pour ça. Il y aura des départs, et on devra faire des choix car nous avons plus de 30 joueurs. Nous devrons en céder, en prêter d’autres, mais on va trouver des compromis pour avoir une bonne équipe. C’est l’année ou jamais, un peu comme pour l’ASVEL avec Tony qui a fait une super équipe. En sortant d’une telle crise, il faut viser les premières places, je ne dis pas le titre… mais pourquoi pas ? », prévient, dans le quotidien régional, le président de l’Olympique Lyonnais, toujours aussi pugnace. A l'OL d'envoyer déjà un bon signal lors de la finale de la Coupe de la Ligue et du match de Ligue des champions contre la Juventus.