OL : Aulas épargné, Sonny Anderson vide son sac et accuse

OL : Aulas épargné, Sonny Anderson vide son sac et accuse

Icon Sport

Après quatre ans et 94 buts marqués à Lyon, Sonny Anderson a quitté l’OL pour rejoindre Villarreal en Espagne en 2003.

La séparation entre l’Olympique Lyonnais et l’attaquant brésilien était inattendue dans la mesure où malgré une blessure aux adducteurs à la fin de la saison 2002-2003, Sonny Anderson était revenu au top et avait terminé le championnat en boulet de canon avec de nombreux buts. Néanmoins, les doutes de Paul Le Guen à son égard ont convaincu Sonny Anderson de quitter la capitale des Gaules. Dans une interview pleine de franchise accordée au média Oh My Goal sur YouTube, celui qui est désormais consultant sur BeInSports a vidé son sac. S’il épargne Jean-Michel Aulas, il met 100 % des responsabilités de son départ sur les épaules de Paul Le Guen. Sans oublier de préciser qu’un an plus tard, l’ancien coach de l’OL a regretté ce départ de Sonny Anderson. Mais c’était trop tard…

« Je voulais rester à Lyon, il me restait un an de contrat. Je voulais discuter avec le coach Paul Le Guen et avec le président Jean-Michel Aulas qui était très à l’écoute de ce que j’avais à dire. On a fait une réunion, le président et moi. J’ai proposé de prolonger d’un an sans augmentation de salaire pour avoir deux ans de contrat à Lyon et y terminer ma carrière. Jean-Michel Aulas a été très honnête en me disant qu’il ne savait pas si le coach Paul Le Guen comptait sur moi. Et quand j’ai entendu ça, j’ai dit que je partais. Je ne pouvais pas accepter, après quatre ans à Lyon, que ce n’était pas certain que le coach comptait sans moi. Cela m’a beaucoup blessé. Juste avant la fin de la saison avec Villarreal, Paul Le Guen a regretté, il me l’a dit. Il ne pensait pas que j’étais encore capable de jouer à ce niveau-là » a lancé un Sonny Anderson qui a fait le bonheur de Villarreal après son départ de Lyon avec 24 buts inscrits en moins de 60 matchs avant de finir sa carrière au Qatar.