OL : Aulas chambré par Caïazzo, c'est fort

OL : Aulas chambré par Caïazzo, c'est fort

Photo Icon Sport

Jean-Michel Aulas en fait de trop et n’est pas décideur pour le football français, a tenu à faire savoir Bernard Caïazzo, un brin chambreur.

Entre l'OL et l’ASSE, il y a aussi une forme de derby dans les instances. Jean-Michel Aulas, longtemps omniprésent à la LFP, est désormais en poste à la FFF mais continue de multiplier les interventions au sujet de l’arrêt trop précoce de la saison à son goût. De son côté, Bernard Caïazzo, co-dirigeant de l’ASSE et président du syndicat des clubs professionnels, est lui aussi particulièrement en verve dans cette crise. Il a encore une fois pris la parole dans une conférence de presse en visio-conférence pour demander à Jean-Michel Aulas de passer à autre chose et d’arrêter son forcing pour faire reprendre la saison.

« C’est la responsabilité du Premier Ministre. 90 % des clubs à la Ligue se sont prononcés pour obtempérer à cette décision du gouvernement. Et tous les votes ont été dans cette direction à au moins à 80 %. Même si cette décision nous coûte énormément, il faut respecter la démocratie.  On serait tous d’accord pour que Jean-Michel Aulas soit Premier Ministre de la France, ce serait très bénéfique pour notre football. Mais nous considérons que la messe est dite. C’est terminé », a lancé le dirigeants stéphanois, qui tente, en le chambrant et en lui faisant comprendre d’arrêter de brasser du vent, qu’il serait de bon ton d’accepter la décision des instances. Pas sûr que ce soit le meilleur moyen de calmer Jean-Michel Aulas.