OL : Aulas accuse L'Equipe d'être anti-Lyon à cause d'un scoop raté

OL : Aulas accuse L'Equipe d'être anti-Lyon à cause d'un scoop raté

Photo Icon Sport

Jean-Michel Aulas n'a pas été emballé par ce qu'il a lu ce samedi dans les colonnes de L'Equipe, le quotidien sportif soulignant notamment les nombreux dossiers que l'Olympique Lyonnais va devoir régler rapidement sous peine de vivre un été compliqué. Et via les réseaux sociaux, le patron de l'OL a tenu à faire entendre sa voix à quelques heures de la réception de Dijon. Car pour JMA, tout cela ressemble à une volonté de déstabiliser son club.

Et le patron de l'Olympique Lyonnais de balancer ses arguments au visage du quotidien sportif. « Je suis très surpris de vos articles à charge ce matin un jour de match où l’OL va se rapprocher d’une nouvelle qualification en Coupe Europe en tentant de déstabiliser l’institution par une incitation malhonnête à présenter l’OL, ses performances de manière négative et clivante : l’OL c’est à aujourd’hui 1 place de 3 ème en L1 , une qualification en phase de groupe de CL , 1/2 finale de C France , 1/4 de finale de Youth League et l’ambition de terminer 2 ème de L1. Les sujets abordés sont malhonnêtes: il y aura + de 50000 spectateurs ce soir pour encourager l’OL malgré votre ligne éditoriale négative par principe, les sujets de transferts de joueurs sont aussi des opportunités pour eux de grandir et pour l’OL de monétiser le formidable travail de l’académie et du recrutement. Quand à Anthony notre capitaine talentueux et courageux il vous a déclaré que le moment venu il viendra s’asseoir à la table avec moi pour trouver une solution ...alors stop au Bashing anti OL dont l’origine est vous le savez bien votre prise de position erronée, prématurée sur la prolongation annoncée à tort de notre entraîneur ! Laissez enfin l’OL, ses joueurs, son staff, ses 50.000 supporters de moyenne au Groupama Stadium tenter de se rapprocher de cette2 ème place et d’1 nouvelle qualification en CL qui fait de l’OL le 1er club français ! », explique Jean-Michel Aulas, faisant référence à l'annonce par L'Equipe de la prolongation de deux ans de Bruno Genesio, ce qui s'est avéré faux.