OL : Aulas abandonné et épuisé, c’est inquiétant

OL : Aulas abandonné et épuisé, c’est inquiétant

Comme souvent lorsque l’Olympique Lyonnais traverse une période difficile, Jean-Michel Aulas sort du silence. Le président du club rhodanien s’investit toujours autant et force l’admiration de Nicolas Puydebois, tout de même inquiet pour le dirigeant.

Abattu pendant le quart de finale retour contre West Ham (0-3), Jean-Michel Aulas a très mal vécu l’élimination en Europa League. Le président de l’Olympique Lyonnais, conscient de l’écart qui sépare son équipe du podium en Ligue 1, espérait retrouver la Ligue des Champions grâce à un sacre en C3. Mais le dirigeant a vite relevé la tête pour remobiliser ses troupes à travers ses déclarations. Ce qui peut en partie expliquer la fatigue récemment aperçue sur son visage, et qui inquiète Nicolas Puydebois.

« Je voudrais tirer un coup de chapeau au président, a félicité le consultant d’Olympique-et-lyonnais, parfois détracteur du patron rhodanien. Même si on n'a pas souvent été d’accord, c’est quelqu’un que j’estime particulièrement. Le voir dans cet état-là, ne pas dormir beaucoup, à son âge, vouloir fédérer un club à tout prix alors qu’il paye des personnes pour ça, ça m’agace pour lui. Oui c'est son argent qu’il a mis dans le club, il aime l’OL par-dessus tout, mais je pense qu’il y a beaucoup de gens qui tirent contre leur camp au sein même de l’organigramme : joueurs, staff, dirigeants… »

« On ne sent plus l’unité qui existait par le passé. Avec ses valeurs et son cœur, il essaye de faire vivre un corps malade. Mais le temps passant, il a beaucoup moins d'énergie que lorsqu’il a débuté, ou qu’il y a une quinzaine d’années lorsqu’on gagnait des titres, a noté l’ancien Gone, avant d’évoquer l’intervention de JMA pour calmer les fans. Il s’épuise à faire le lien. Ce n’est pas à lui de faire ça. Je suis touché par ça. L’homme se donne à 100 % et il n’est pas récompensé de son investissement. Ce n’est pas normal. On voit qu’il est impacté physiquement et émotionnellement. »

Aulas trop esseulé

Pour Nicolas Puydebois, la faute revient aux joueurs décevants sur le terrain, et aux autres dirigeants muets. « Il faudrait que le président soit entouré par plus de personnes qui ont envie que l’OL aille bien, plutôt que des gens qui pensent à eux. Aujourd’hui, on vient ici pour mettre Olympique Lyonnais sur son CV. Il n’y a plus ou peu de supporters dans les bureaux, alors qu’avant, il n’y avait que ça. Donc ça avançait dans le bon sens. (…) Ils se cachent tous. A un moment donné, il faut dire les choses. Ils savent que si ça ne va pas, Aulas va sortir du bois pour protéger tout le monde. Il va à la guerre sans soldat. Il n’y a plus de courage dans ce club », s’est plaint le consultant.