OL : A Lyon, les bons jeunes jouent, les autres peuvent partir

OL : A Lyon, les bons jeunes jouent, les autres peuvent partir

Photo Icon Sport

Connu pour sa capacité à faire évoluer les jeunes de son académie, l’Olympique Lyonnais leur laisse moins de place depuis quelques mois. Pour le coach Rudi Garcia, il s’agit tout simplement d’un problème de niveau.

Le transfert d’Amine Gouiri (20 ans) à l’OGC Nice symbolise à lui seul la situation. Longtemps considéré comme l’endroit idéal pour le développement des jeunes joueurs, l’Olympique Lyonnais parie de plus en plus sur des recrues. Dans ces conditions, il est forcément difficile pour les purs produits locaux de s’exprimer sous les ordres de Rudi Garcia. Pointé du doigt, l’entraîneur des Gones s’est donc défendu sans ménager personne.

« Si un club fait jouer les jeunes c’est bien l’OL. C’est un faux procès, a corrigé le technicien dans les colonnes du Progrès. C’est bien d’être communautariste, chauvin, mais il faut être objectif. Les jeunes jouent ici, et s’ils ne jouent pas c’est qu’ils n’ont pas le niveau, c’est aussi simple que ça. » Les principaux intéressés n’apprécieront pas les propos de Garcia, plus tendre avec le milieu Maxence Caqueret (20 ans), que beaucoup aimeraient voir davantage dans le onze de départ.

Caqueret jugé trop frêle

« Caqueret est bluffant sur sa vision du jeu, sa capacité technique, il peut jouer en une touche, a encensé l’ancien coach de l’Olympique de Marseille. Lui aussi a besoin de "forcir" physiquement, mais il est actif et va se mêler à la lutte au milieu. » Quant au défenseur central Sinaly Diomande (19 ans), « il doit encore travailler tactiquement, mais il est à l’écoute, et il est solide comme un roc, a commenté Garcia. Après, on a des déséquilibres dans l’effectif. Devant, on est super bien armé, même trop. C’est pour ça que Gouiri est parti. » Entre le niveau insuffisant des jeunes et la concurrence, la tendance ne devrait pas s’inverser la saison prochaine…