OL : 4 bons de sortie sur 5 offerts au mercato !

OL : 4 bons de sortie sur 5 offerts au mercato !

Icon Sport

Après la signature d'Alexandre Lacazette, officialisée il y a bientôt deux semaines, l'Olympique Lyonnais attend de nouveaux renforts. Mais il faut également faire de la place dans le vestiaire du Groupama Stadium.

L’OL de Jean-Michel Aulas n’a pas les mêmes moyens financiers que le PSG de Nasser Al-Khelaifi, loin de là même, mais le président lyonnais se heurte à un souci similaire, à savoir qu’il doit tailler dans son effectif avant de recruter de nouveaux joueurs. Même si la signature de Johann Lepenant ne fait désormais plus aucun doute, les éventuels renforts supplémentaires dépendent aussi des postes qui vont se libérer. Et la priorité de l’Olympique Lyonnais à ce stade du mercato est de trouver des solutions pour les joueurs qui seront en fin de contrat dans un an. Au sein de l’effectif de Peter Bosz, ils sont cinq dans ce cas : Rayan Cherki, Houssem Aouar, Jérôme Boateng, Damien Da Silva et bien évidemment Moussa Dembélé. Concernant le premier, les dirigeants de l’OL font le maximum pour aboutir à une prolongation de contrat. L’idée même de voir partir Cherki cet été ou librement dans un an n’est pas une option envisagée par Jean-Michel Aulas et Vincent Ponsot. Mais pour les autres, les choses sont claires.

Lyon doit vendre les joueurs libres en 2023

En effet, si le cas Rayan Cherki est à part, ses quatre coéquipiers libres en 2023 ont été officiellement prévenus que l’Olympique Lyonnais était prêt à négocier un transfert au plus vite lors de ce marché des transferts. « L’Olympique Lyonnais avance sur un mercato prudent. Et l’OL qui sous l’ère de Jean-Michel Aulas a souvent vendu correctement n’est pas à l’abri de certaines mésaventures. Elles sont liées au départ de certains joueurs de partir libres (...) Pour l’OL le « deal » est clair : soit ces éléments sont transférés cet été, et on pense à Dembélé, Aouar et Boateng, soit le manque à gagner sera réel », précise Christian Lanier dans Le Progrès. Tout cela alors que mardi le conseil d'administration d'OL Groupe se réunira pour étudier encore une fois les offres des candidats à la reprise du club, ce qui peut évidemment bouleverser la donne lors de ce mercato, même si cela ne changera rien pour les joueurs qui entrent dans leur dernière année de contrat.