Lindsay Rose contre-attaque après sa mise à l'écart par l'OL !

Lindsay Rose contre-attaque après sa mise à l'écart par l'OL !

Photo Icon Sport

En affrontant physiquement Corentin Tolisso il y a deux semaines à Tola Vologe, Lindsay Rose ne s’attendait probablement pas à ce qu’il est arrivé ensuite. Pris par la patrouille médiatique, le défenseur de l’Olympique Lyonnais s’est retrouvé exclu temporairement du groupe d’Hubert Fournier et forcément cela n’arrange pas ses affaires, lui qui n’avait déjà pas la confiance totale de son coach. A l’heure où son retour dans le groupe est imminent, Lindsay Rose est sorti de son mutisme, et tout en regrettant la communication autour de sa bagarre avec Corentin Tolisso, il admet mal vivre son rôle de remplaçant de luxe.

« C’est une histoire de vestiaire simplement. J’ai lu et entendu des choses à propos de claques, de coup de boule... Il faut arrêter, il ne s’est rien passé de tout ça. Je suis un joueur qui aime que ce qui se passe dans le vestiaire, reste dans le vestiaire. Ce qui s’est passé, je l’ai déjà vu plein de fois dans différents vestiaires. Plein de choses ont fait qu’on en est arrivé à ma situation aujourd’hui. On ne peut pas tous s’aimer dans une équipe, c’est normal (…) Une personne a parlé dans la presse alors que ça devait rester dans le vestiaire. Si on n’en avait pas parlé, il n’y aurait pas eu de suite à cette affaire. Ensuite comme exemple, le club a décidé de me mettre à pied. Je dois reconnaitre que le club a fait ça d’une manière très correcte. Le directeur général est venu me parler pour me donner ma mise à pied. Je ne comprends pas, mais je suis obligé de respecter les choix du club, explique, sur Goal.fr, Lindsay Rose, qui s’agace très clairement de ne pas avoir de temps de jeu cette saison, et estime qu’il serait probablement préférable d’envisager son départ lors des prochaines échéances. C’est une situation qui ne me convient pas. J’ai fait un seul match contre Bordeaux et même si on a perdu, je ne pense pas avoir fait un mauvais match. On tape beaucoup sur la défense de l’OL en ce moment, mais vous savez, c’est tout le collectif qui est fautif quand les résultats ne sont pas là (…) Je devais jouer avec Umtiti et Bisevac puis le coach a exigé une recrue défensive. On n’a pas compris. Forcement en recrutant un nouveau joueur ça devient plus compliqué. Je ne suis pas parti car il n’y avait pas de volonté de la part du club de me faire partir. J’ai lu que le club voulait se séparer de moi mais c’est faux. Maintenant si la situation n’évolue pas, on se réunira tous ensemble pour prendre la meilleure décision. Mais maintenant, il n’est pas question de départ, je suis un joueur de l’OL et je veux me battre pour jouer. »