L’OL digère toujours mal les « baltringues » d’Astra

L’OL digère toujours mal les « baltringues » d’Astra

Photo Icon Sport

A l’Olympique Lyonnais, l’élimination en Europa League a été difficile à digérer, le club étant plutôt habitué à connaître le printemps européen que l’élimination en barrage. Mais pour Bernard Lacombe, compétiteur dans l’âme et très attaché au rayonnement européen de Lyon, la pilule a été difficile à digérer. Dans le JDD, le conseiller du président Aulas n’y est pas allé par quatre chemins au moment d’expliquer cette défaillance face à la modeste formation roumaine. 

« On en parle tous les jours. Ce n'est pas gentil de dire ça, mais on s'est fait allumer par une équipe de baltringues qu'on ne connaissait pas. La Real ­Sociedad l'année d'avant, c'était un autre niveau. Là, il y avait trop d'écart pour se faire éliminer comme ça. On sait que la saison va être très difficile jusqu'au bout. Mais on a nos jeunes. On a la chance de manger notre pain noir avec des gamins qui sont des pépites. Ils ont du talent, sont généreux, aiment le club. Les gens de la détection ont fait un boulot remarquable. On a aussi des bons mecs qui entourent ces jeunes : Bisevac, Jallet. Et Gonalons a pris une autre dimension », a tout de même confié, dans un élan d’optimisme, un Bernard Lacombe qui joue également le rôle de conseiller auprès des nombreux jeunes attaquants de l’OL.