Nîmes : Urine ou violence, les accusations volent

Nîmes : Urine ou violence, les accusations volent

Photo Icon Sport

Depuis samedi soir une polémique est lancée concernant le traitement par la police des supporters du Nîmes Olympique. Ce lundi, un fan gardois est en garde à vue.

Bloqués sur un parking par des policiers, alors qu’ils tentaient de se rendre à Marseille pour assister au match OM-Nîmes, 500 supporters nîmois se sont sérieusement chauffés avec les forces de l’ordre. Alors que des vidéos circulent pour montrer que tout le monde a pris cher, y compris des enfants, un supporter du club gardois était encore en garde à vue ce lundi. Les faits qui lui sont reprochés, mais qu’il ne reconnait pas, sont simples, il aurait jeté une bouteille remplie d’urine sur un véhicule de police, blessant un membre des forces de l’ordre, lequel a eu 5 jours d’interruption temporaire de travail.

Dans un communiqué, le procureur adjoint du parquet de Nîmes a indiqué que le supporter avait lui porté plainte contre les policiers « en dénonçant des violences illégitimes à son encontre. » Une enquête a été ouverte sur ces deux aspects des incidents de samedi soir, mais pas sur l’ensemble des faits qui se sont déroulés sur un parking où les bus de supporters étaient bloqués.