OM : Un Niçois règle ses comptes, Balotelli prend cher !

OM : Un Niçois règle ses comptes, Balotelli prend cher !

Photo Icon Sport

Muet en première partie de saison avec l’OGC Nice, Mario Balotelli a retrouvé le chemin des filets depuis son départ.

Sous le maillot de l’Olympique de Marseille, l’attaquant a déjà inscrit quatre buts en Ligue 1. A croire que l’Italien s’est métamorphosé, ce qui n’a pas l’air d’étonner son ancien coéquipier Malang Sarr. « Ça lui tient à cœur de réussir de bons débuts quand il arrive quelque part, a réagi le défenseur central du Gym. Il est en réussite à Marseille. C'est bien pour lui mais ça reste un joueur qui n'est plus à l'OGC Nice. Je suis indifférent à ses débuts à Marseille. »

Et pour cause, Sarr éprouve une certaine rancune envers Balotelli, qui ne s’est pas autant investi avant son départ. « Quand on est joueur, on lui en veut, c'est sûr, a avoué le Niçois. On aurait aimé que tous les joueurs de l’équipe soient concernés. Quand un élément de l’équipe se met tout seul à part, décide de ne pas s’intégrer, de ne pas être dans le projet, c'est gênant. On aurait pu vivre de meilleurs moments avec lui mais il en a décidé ainsi. On a respecté son choix et on a fait avec. »

Balotelli n’est pas un copain…

Alors quand on lui demande si le Marseillais reste un « copain », Sarr corrige immédiatement. « Ça reste un ancien coéquipier », a-t-il précisé, avant de confier qu’il n’a jamais dit ses quatre vérités à Balotelli. « On ne se parle pas, je n'ai pas eu de contact depuis son départ. Je n'ai pas eu de discussion avec lui », a expliqué l’Aiglon, sans le moindre regret.

« Il savait pertinemment que ça aurait pu être mieux géré et mieux se passer. La déception est peut-être pour lui, il s'est gâché six mois, a poursuivi Sarr. Nous, on a fait notre première partie de saison, on a fait six bons mois, on est à la septième place aujourd'hui et au final ça s'est plutôt bien passé pour nous. Pour ces six mois, c'est lui qui devrait être déçu. » Autant dire que les retrouvailles seront tendues dimanche soir au Vélodrome…