OM : Amavi promet de tout balancer sur Sampaoli

OM : Amavi promet de tout balancer sur Sampaoli

Prêté jusqu’à la fin de la saison, Jordan Amavi reprend du plaisir à l’OGC Nice. Le latéral gauche ne supportait plus sa situation à l’Olympique de Marseille et le traitement infligé par l’entraîneur Jorge Sampaoli.

Prêté par l’Olympique de Marseille cet hiver, Jordan Amavi compte déjà plus de temps de jeu à l’OGC Nice cette saison en Ligue 1. C’est dire à quel point le latéral gauche a pris la bonne décision. L’ancien indésirable de Jorge Sampaoli n’était que rarement utilisé au club phocéen qui avait pourtant prolongé son contrat en mai dernier. Alors comment expliquer un tel revirement de situation ? Interrogé par le quotidien Nice-Matin, Jordan Amavi n’a pas souhaité tout raconter. Du moins pour le moment.

« Ce n’est pas le moment d’en parler »

« Ma mise à l’écart ? C’est très dur, a confié le néo-Niçois. La saison dernière, avant de me blesser, j’avais retrouvé un excellent niveau. Et puis, il y a un changement de coach, je mets du temps à revenir à mon niveau mais je prolonge mon contrat. Au final, je ne joue pas. Je montrais de l’envie à l’entraînement. Mais c’était dur car je savais que je n’allais pas jouer. Si j'ai eu des explications ? Aucune. Je n’ai pas envie d’en dire plus. Ce n’est pas le moment d’en parler. On verra tout ça plus tard. Pour l’instant, je suis prêté à Nice. Je veux que l’équipe soit performante. Faire une bonne deuxième partie de saison, il n’y a que ça qui m’importe. »

« Ce dont je suis le plus fier ? De ne pas avoir coulé à Marseille. Il y avait énormément d’attentes autour de moi, de la pression, de la concurrence. Je commence très fort, puis, je me blesse. Et là, c’est le début de la chute. J’ai touché le fond. Il a fallu remonter la pente pour ma famille, qui était très affectée. Je l’étais également, s’est souvenu Jordan Amavi, boosté par la venue de l’ancien coach André Villas-Boas. Cela m’a servi de déclic. Il m’a fait énormément de bien. C’est une bonne personne. On est toujours en contact sur Instagram. » Pas sûr que le latéral gauche en fasse de même avec Jorge Sampaoli.