Nice : Le président écoeuré par l'arbitrage à géométrie variable

Nice : Le président écoeuré par l'arbitrage à géométrie variable

Photo Icon Sport

Jean-Pierre Rivère (président de Nice après la défaite à Dijon) : « Je suis scandalisé. Cela fait 4 matchs consécutifs (Monaco, Metz, Toulouse et Dijon) que nous avons le sentiment d’évoluer à 11 contre 12. Les différences d’arbitrage d’un match sur l’autre sont incompréhensibles. La semaine dernière, on nous refuse un penalty sur une faute grossière en pleine surface sur Makengo, et ce soir on en accorde un à Dijon pour une petite poussette, une main sur l’épaule, comme on en voit sur chaque coup de pied arrêté, parce que le joueur adverse s’effondre. Cela change le cours de la partie. Et pas par le fait de l’équipe adverse. Cela anéantit tous les efforts des joueurs sur le terrain. Ce n’est pas dans les habitudes de l’OGC Nice de remettre en cause l’arbitrage. Mais devant une telle accumulation sur les dernières rencontres, il nous est impossible de nous taire. Il faut que toutes ces incohérences cessent ».