Algérie : Delort revient, il se fait des ennemis

Algérie : Delort revient, il se fait des ennemis

Icon Sport

International algérien depuis 2019, Andy Delort vit une histoire contrastée avec les Fennecs. Islam Slimani, l'un de ses coéquipiers en sélection nationale, lui a adressé une pique lors de son arrivée en Algérie avant de retrouver le groupe de Djamel Belmadi.

L'histoire entre Andy Delort et la sélection algérienne est particulière. D'abord passionnée à ses débuts, la liaison est désormais extrêmement tendue depuis le départ de Delort de la sélection. Lors de son arrivée à l'OGC Nice en 2021, l'attaquant franco-algérien a décidé de mettre en pause sa carrière internationale pour se concentrer sur son adaptation dans son nouveau club. Le leader offensif de l'attaque niçoise n'a pas été présent lors de l'échec de la CAN 2021 ainsi que l'élimination en barrage pour la Coupe du monde au Qatar. Son absence a été vivement critiquée, aussi bien par les joueurs, que par les supporters ou même encore par Djamel Belmadi, le sélectionneur de l'Algérie. De retour en sélection pour les matchs amicaux face la Guinée le 23 septembre et contre le Nigeria le 27 septembre, l'accueil réservé à Delort semble être très spécial.

Slimani n'oublie pas la décision de Delort

Interrogé par un journaliste algérien sur la situation au sein du groupe, Islam Slimani n'a pas été tendre envers son concurrent en attaque et lui a adressé une pique très salée avant de le retrouver à Alger. « Parlez à ceux qui sont revenus. Moi, je ne fais pas partie de ceux qui sont revenus, je suis toujours là » a confié, énervé, le joueur du Stade Brestois. Les retrouvailles entre l'ancien joueur de Montpellier et la sélection algérienne semblent être d'ores et déjà compliquées. L'attaquant de 30 ans va devoir redoubler d'efforts, aussi bien sur le terrain qu'en-dehors pour reconquérir le cœur des supporters ainsi que celui de ses coéquipiers. Islam Slimani n'a pas l'air d'avoir pardonné ce qu'il considère comme une trahison.