Huis-clos : Nice et Grenoble protestent

Sanctionnés tous deux d’un match à huis-clos par la commission de discipline la semaine dernière, Nice et Grenoble ont fait cause commune pour monter leur désaccord. Les présidents Maurice Cohen (OGC Nice) et Pierre Wantiez (Grenoble) ont ainsi fait parvenir une lettre ouverte à la LFP et la FFF. « Nous déployons une énergie inouïe et des moyens humains et matériels de plus en plus conséquents pour lutter contre toute forme de violence, et de racisme, dans les stades. (…) Mais nous ne pouvons endiguer les actes isolés d’une poignée d’individus souvent en marge de la société, pour qui le football n’est qu’un prétexte. Les sanctions prises pénalisent lourdement les clubs, économiquement bien sûr, mais aussi et surtout, elles bafouent ce que l’on aime à nommer « l’esprit du football ». (…) Nous nous battrons jusqu’au bout, en saisissant le CNOSF et, si besoin, les juridictions administratives, pour défendre la qualité de notre travail, notre perception de la responsabilité et l’absence de toute faute de notre part », ont écrit les dirigeants des deux clubs.