Nicollin : « Leader, on s’en tape »

Montpellier, qui était le premier des ténors à jouer ce samedi, a manqué au Mans (2-2) une belle occasion de prendre la tête du championnat. Dans son bagou habituel, Louis Nicollin a tenu à relativiser cette « contre-performance ».

« Des regrets ? Pourquoi ? On s'en tape de vos histoires de leader, nous, qu'on finisse dans les cinq premiers et tout ira bien. On a pris ce point qu'il nous fallait, il faut battre Toulouse samedi. J'aimerais bien que Le Mans batte Bordeaux mercredi mais je ne sais pas s'ils vont jouer comme contre nous. J'en doute un peu mais on verra bien. C'était un match d'hommes, c'est bien », a préféré apprécier le président de Montpellier, qui n’a pas souhaiter commenter la gigantesque bagarre qui a éclaté en première période, menant à l’expulsion de son entraineur et de Cyril Jeunechamp.