Ruffier : «J’ai encore des sifflements»

Après les deux entraineurs, c’est le gardien monégasque, visé par des projectiles à Nice ce samedi soir, qui s’est exprimé sur les incidents du Stade du Ray. « Enfin, au sujet de l'incident, j'ai reçu un pétard dans mes pieds. Lorsqu'il a explosé, j'ai eu des éclats dans la cuisse. Rien de grave même si j'ai encore des sifflements dans les oreilles. L'arbitre m'a demandé de m'écarter afin d'éviter d'autres projectiles, un verre plein de boisson a giclé tout près. Je n'avais pas de raison de quitter la pelouse. Et vu le coup franc qui m'attendait, j'avais intérêt à rester concentré sur le foot », a expliqué Stéphane Ruffier.