L1 : Fin de saison pour les 4 expulsés de Monaco-Lyon ?

L1 : Fin de saison pour les 4 expulsés de Monaco-Lyon ?

C'est mercredi que la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel va se pencher sur les incidents intervenus après Monaco-OL. Les quatre joueurs expulsés pourraient être suspendus jusqu'à la fin de saisons.

Action, réaction. Les instances du foot français ne vont pas traîner longtemps avant de faire connaître les sanctions décidées après la bataille rangée intervenue à Louis II dans la foulée du coup de sifflet final du choc entre Monaco et Lyon. C’est en effet ce mercredi que les membres de la commission de discipline de la LFP vont se pencher sur le rapport transmis par les officiels après la rencontre ASM-OL et surtout sur les expulsions de quatre joueurs par Clément Turpin, à savoir Pietro Pellegri et Willem Geubbels, du côté de l’ASM, et Mattia De Sciglio et Marcelo, côté OL. Et le quatuor pourrait rapidement comprendre que son attitude n’a pas été du goût des gendarmes du football professionnel. Diffusé en direct sur Canal+ dimanche soir, cette bataille de cour d'école ne restera pas impunie compte tenu de l'image donnée au public. Comme le rappelle L’Equipe, en application des règlements, cette « bousculade volontaire » après la fin du match peut coûter jusqu'à 8 matches de suspension aux autres joueurs. 

Mais, compte tenu du calendrier, et du fait que ce bousculade a surtout été verbale et spectaculaire plus que violente, la commission de discipline pourrait « seulement » suspendre Pietro Pellegri, Willem Geubbels, Mattia De Sciglio et Marcelo jusqu’à la fin de l’actuelle saison de Ligue 1. Une punition qui serait évidemment plus brutale pour l’Olympique Lyonnais, les deux joueurs concernés étant des titulaires en puissance. Quoi qu’il en soit, Etienne Moatti précise qu’aucun autre joueur ne sera sanctionné, les quatre expulsions décidées par Clément Turpin étant les seules au menu de la commission de discipline, ce qui évitera des mauvaises surprises si des images supplémentaires finissaient par prouver l’implications d’autres joueurs.