ASM : Traité comme une ordure, il balance la trahison de Jardim

ASM : Traité comme une ordure, il balance la trahison de Jardim

Photo Icon Sport

Non conservé à la fin de son contrat en juin dernier, Andrea Raggi a quitté l’AS Monaco par la petite porte.

Alors qu’il a longtemps fait partie des cadres du vestiaire, le défenseur polyvalent n’entrait plus dans les plans de l’entraîneur Leonardo Jardim. Ni dans ceux de la direction. Ce n’est pourtant pas le message transmis à l’Italien pendant ses derniers mois sur le Rocher. Dans un entretien accordé à Canal+, Raggi assure que son coach et le vice-président Oleg Petrov lui avaient promis une prolongation de contrat.

« Quand Leonardo Jardim est arrivé en janvier, je n'ai plus joué, même pas 10 secondes, a rappelé l’ancien Monégasque. C'était ma dernière année de contrat, je le savais. On avait discuté toute l'année, ils m'avaient promis, promis et encore promis... J'ai eu deux rendez-vous avec Petrov. Il m'a dit : "On sait qui tu es, on sait ce que tu as fait pour le club, tout le monde t'aime, personne ne va te jeter à la poubelle." Mais il m'a jeté à la poubelle comme ça (il claque des doigts, ndlr). » Sans doute à cause de son refus de partir en D2 anglaise lors du dernier mercato hivernal.

« Jardim m’a menti »

« Le 30 janvier, je reçois un appel et on me dit : "Andrea, tu veux aller à Nottingham Forrest ?" Je suis choqué. Nottingham Forest... Je n'irai jamais de la vie ! Je vais faire quoi là-bas ? J'ai dit "non, je reste à Monaco." Et après stop, a-t-il raconté. Je suis en colère, c'est normal. Tu peux me parler trois mois avant et me dire "Andrea on a pris la décision de ne pas te prolonger", mais ça ne s'est pas passé comme ça. Le coach me disait "tranquille, tu restes ici". Jardim m'a menti. » Résultat, Raggi est toujours sans club à 35 ans…