ASM : Parti comme un voleur de Belgique, Henry est attendu par Witsel

ASM : Parti comme un voleur de Belgique, Henry est attendu par Witsel

Photo Icon Sport

Interrogé sur le départ de Thierry Henry en sélection de Belgique, Axel Witsel a clairement évoqué un gros regret.

C'est officiel depuis samedi, Thierry Henry est le nouvel entraîneur de l'AS Monaco. Arrivé le week-end dernier à La Turbie, le meilleur buteur de l'histoire des Bleus débutera sa nouvelle mission lundi, avec son premier entraînement en tant que coach principal. À l'ASM, là où sa carrière de joueur avait débuté en 1994, Henry aura la lourde tâche de succéder à Leonardo Jardim. S'il n'a jamais dirigé un club, l'homme de 41 ans est taillé pour ce métier. Et ce ne sont pas les joueurs belges, connus entre 2016 et 2018, vu qu'Henry était l'adjoint du sélectionneur Roberto Martínez, qui diront le contraire. Mais en attendant, Axel Witsel regrette le fait que le néo-monégasque soit un peu parti comme un voleur après la victoire contre la Suisse en Ligue des Nations vendredi (2-1).

« On s'en doutait un petit peu. Ce qui est bien avec Titi, c'est qu'il n'a pas du tout perturbé notre préparation du match contre la Suisse. Il a été discret. Je peux vous dire qu'on l'a charrié toute la semaine pour essayer de savoir, mais il n'a pas lâché le morceau. C'est clair qu'on aurait aimé avoir le temps de lui dire au revoir et c'est un peu dommage. Mais je suis persuadé qu'en novembre, lors de la prochaine période internationale, il reviendra jusqu'ici et on aura le temps de bien discuter », a lancé, dans L’Equipe, le milieu belge, qui espère donc qu'Henry n'oubliera pas trop vite les Diables Rouges, où ses conseils étaient très appréciés, notamment par les joueurs offensifs.