Vente OM : Ajroudi sort du silence et retire l'ultimatum !

Vente OM : Ajroudi sort du silence et retire l'ultimatum !

Photo DR

Depuis deux semaines Mohamed Ajroudi attendait la réponse de McCourt. Le propriétaire de l'OM n'a pas répondu, mais l'homme d'affaires lui donne du temps.

C’est mercredi soir que s’achevait l’ultimatum fixé il y a deux semaines par Mohamed Ajroudi à Frank McCourt pour qu’il réponde à son offre de rachat de l’Olympique de Marseille. Mais, le milliardaire US ignore totalement l’homme d’affaires franco-tunisien, qu’il accuse de perturber la vie du club phocéen. Alors, ce jeudi, c’est Wingate, la banque d’affaires qui porte le projet, qui a communiqué au nom de Mohamed Ajroudi. Tout cela pour dire que finalement l’ultimatum n’en était pas un et que c’est évidemment la presse qui avait mal compris le sens du message envoyé par le clan Ajroudi. Pourtant, le 29 juillet, suite à une nouvelle offre, le message était clair : « La présente offre est leur dernière offre ferme, valable pour les prochains dix jours ouvrables, sujette à audit des comptes et à la pleine divulgation des engagements et des litiges en cours ou prévisibles en l’état

Mais non, tout le monde avait mal compris. « Nous continuons à discuter de manière professionnelle et confidentielle et sans pression ni de la presse ni de quiconque (...) Contrairement à une polémique médiatisée, la limitation temporelle de leur offre à M. Frank McCourt et du complément d'offre à l'attention de la mairie de Marseille pour le stade Vélodrome, ne sont pas un ultimatum au club, à ses actionnaires ou à la mairie de Marseille. Il s'agit simplement du fait que nos clients sont conscients du temps nécessaire au travail restant à faire pour préparer le club à confronter ses prochaines échéances et challenges sportifs », explique Wingate. Du côté de l’OM on ne souhaite plus réellement s’intéresser à ce sujet, Frank McCOurt ayant fait savoir en juillet que l’Olympique de Marseille n’était pas à vendre et qu’il ne voulait pas discuter de cela. Visiblement, le message passe mal.