Pape Diouf : «Il y a beaucoup d’espoir»

Pape Diouf est un président heureux, pour l’instant. Mais le patron de l’Olympique de Marseille sait qu’un football il faut toujours relativiser les choses et reste prudent malgré les résutats excellents de son club actuellement. « Nous devions gagner, on a gagné et je ne me projette pas plus que ça sur la concurrence directe. Il fallait gagner à Valenciennes, contre une équipe qui est supposée nous être inférieure, et garder notre invincibilité, ce double objectif est atteint. La seule chose que j’ai à déplorer, c’est ce reproche qu’on nous a souvent fait à savoir notre manque de réalisme devant le but, notamment en première mi-temps où nous avons accumulé les occasions sans concrétiser. C’est mon regret car, sur la fin, le seul tir valenciennois leur a permis de réduire la marque et de nous poser des problèmes. Si nous n’avions pas gagné, comme on dit trivialement, je l’aurais eu mauvaise. Maintenant, on va  préparer le match à Eindhoven d’où l’on doit clairement ramener un résultat positif pour notre survie en Champions League. Mais, avec ce que j’ai vu contre Valenciennes, et l’état d’esprit affiché par le groupe, il y a beaucoup d’espoir », explique Pape Diouf, sur le site officiel de l’OM.