OM : Une dernière recrue de prestige, Longoria finit en beauté

OM : Une dernière recrue de prestige, Longoria finit en beauté

Icon Sport

Avant la fin du mercato la semaine prochaine, Pablo Longoria espère conclure une dernière arrivée. Le président de l’Olympique de Marseille a en effet identifié le 12e renfort attendu pour compléter l’effectif de l’entraîneur Igor Tudor.

Ça pourrait encore bouger à l’Olympique de Marseille. Dans le sens des départs, bien sûr, le club phocéen reste à l’affût d’opportunités pour soulager ses finances. Mais le président Pablo Longoria ne s’interdit pas non plus d’autres arrivées d’ici la fermeture du marché des transferts jeudi prochain. « On dit qu’on voudrait faire un effectif avec 21, 22 éléments », a indiqué le dirigeant à RMC, en marge du tirage au sort de la Ligue des Champions.

« On doit faire encore quelques départs de joueurs jusqu’au 1er septembre. C’est important, pour une question d’équilibre, le nombre de joueurs dans l’effectif, a expliqué l’Espagnol. D'autres arrivées ? Ça dépend des départs. Je suis ouvert jusqu’au 1er septembre avec toujours l’objectif d’améliorer l’effectif. » Selon les informations du journal L’Equipe, Pablo Longoria, enfin débarrassé du buzz autour de Cristiano Ronaldo, prévoit surtout la venue d’une 12e et dernière recrue. Satisfait de son recrutement qu’il estime spectaculaire en privé, le président de l’Olympique de Marseille souhaite conclure l’arrivée de Ruslan Malinovskyi.

Longoria veut convaincre Malinovskyi

Rappelons que le milieu offensif, poussé vers la sortie par l’entraîneur de l’Atalanta Bergame Gian Piero Gasperini, fait l’objet de discussions pour un échange avec Cengiz Ünder. Un deal a priori compliqué d’après les dernières rumeurs sur ce dossier. En effet, l’ailier turc est annoncé hésitant. Il faut dire que sans entrer dans les plans d’Igor Tudor, l’ancien joueur de la Roma obtient du temps de jeu en ce début de saison. Quant à l’Ukrainien, la perspective de rejoindre l’Olympique de Marseille ne l’emballerait pas vraiment. Pas de quoi refroidir Pablo Longoria qui s’estime apparemment capable de trouver les bons arguments.