OM : Une bombe dans le dossier Milik !

OM : Une bombe dans le dossier Milik !

Photo Icon Sport

La perspective de recruter Arkadiusz Milik lors de ce mercato d'hiver a mis l'Olympique de Marseille sous tension. Cependant, en Italie on est nettement plus prudent.

Depuis 24 heures, les supporters de l’OM n’ont qu’un nom en tête, celui d’Arkadiusz Milik, l’attaquant polonais de Naples, club qui ne compte plus du tout sur le joueur arrivé de l'Ajax Amsterdam en 2016 pour 32ME. Gennaro Gattuso l’ayant mis sur la touche, le joueur de 26 ans sera en fin de contrat en juin prochain, et les dirigeants marseillais pourraient le faire signer dès ce mois de janvier contre un chèque de 10ME. Un tarif qui ne colle pas avec les récentes déclarations de Jacques-Henri Eyraud sur les finances marseillaises, mais en quête d’un buteur le club phocéen ne pourra pas trouver la perle rare pour un prix bradé. La piste Arkadiusz Milik s’est donc agitée ces dernières heures, le joueur ne masquant pas son désir de rapidement tourner la page du Napoli. Mais ce samedi, l’Olympique de Marseille, où l’optimisme semblait de mise, voit se profiler sur sa route une équipe dont les ambitions sportives sont nettement supérieures aux siennes, et surtout dont les moyens financiers sont supérieurs.

15ME et des bonus pour Milik, Madrid dit non

En effet, plusieurs médias italiens affirment que l’Atlético Madrid veut recruter Arkadiusz Milik, Diego Simeone étant lui aussi tenté par l’attaquant polonais de Naples. « Pour Milik, aucune offre concrète n'est arrivée pour le moment à Naples. Seul l'Atletico Madrid, après la résiliation avec Diego Costa, est prêt se mettre en action. Cette solution serait évidemment très bien accueillie par Milik, mais il y a encore un gros décalage au niveau du prix. Napoli ne demande pas moins de 15ME avec quelques bonus, et le club espagnol n'a pas l'intention de se rapprocher de ce chiffre », explique Niccolo Ceccarini, journaliste de TMW, qui évoque la piste OM. De son côté, Tuttosport affirme que l’Inter Milan est prêt à dégainer pour le buteur de Naples, mais que ce ne sera pas en janvier, mais seulement en juin quand Arkadiusz Milik sera libre.