OM : Un joker et vite, Villas-Boas met déjà le feu

OM : Un joker et vite, Villas-Boas met déjà le feu

Photo Icon Sport

La date butoir du mercato est désormais passée, et les supporters de l'OM auraient certainement signé pour un tel mercato au mois de juin, quand le pire était annoncé pour les joueurs majeurs de leur club.

Seuls Bouna Sarr et Maxime Lopez sont partis, alors que le club provençal a bouclé cinq arrivées (Balerdi, Gueye, Luis Henrique, Cuisance et Nagatomo). Néanmoins, la signature d’un latéral droit sur le gong n’a pas fonctionné, l’OM ne proposant que 8 ME au total pour le défenseur danois Joakim Maehle, alors que Genk avait déjà refusé, un peu plus tôt, une offre de 10 ME de l’Atalanta Bergame. Pas de deuxième arrière droit pour couvrir Hiroki Sakai, pas d’avant-centre non plus pour seconder un Dario Benedetto très décevant cette saison, André Villas-Boas n’a pas du tout aimé cette dernière ligne droite du mercato. Selon L’Equipe, l’entraineur portugais était « tendu et inquiet » en voyant la tournure des choses, et trouve que son effectif est trop limité pour faire une saison pleine entre la Ligue 1 et la Ligue des Champions.

Une inquiétude légitime, surtout quand on voit le début de saison de l’OM, très moribond en dehors d’une victoire face au PSG et d’un nul tenu jusqu’au bout sur le terrain de l’OL dimanche dernier. Cette déception d’AVB pourrait avoir une conséquence, avec le recrutement d’un joker comme le permet le règlement. L’année dernière, au lendemain de la fermeture du mercato, Marseille avait bouclé l’arrivée de Valentin Rongier en provenance de Nantes. Cette fois-ci, aucune piste n’est aussi bouillante, même si une dernière arrivée permettrait de calmer un peu un Villas-Boas qui risque de dire le fond de sa pensée lors de la prochaine conférence de presse.