OM : Eyraud viré, un écran de fumée pour cacher ce secret ?

OM : Eyraud viré, un écran de fumée pour cacher ce secret ?

Photo Icon Sport

L'Olympique de Marseille semble rester insensible aux sorties médiatique du duo Boudjellal-Ajroudi, mais McCourt pourrait être derrière tout cela.

Tandis que les joueurs de l’Olympique de Marseille ont sereinement repris le chemin de l’entraînement au Portugal sous les ordres d’André Villas-Boas, rarement l’actualité du club phocéen n’a été aussi agitée dans les coulisses. Car si l’OM a trouvé son head of business, mais cherche toujours son head of football, les déclarations fracassantes de Mourad Boudjellal sur l’offre de rachat du club phocéen se succèdent à un rythme trépidant. Alors même que l’ancien patron du RC Toulon explique que désormais Mohamed Ajroudi et lui resteront discrets, c’est l’inverse qui se passe. Tout cela alors même que Jacques-Henri Eyraud ne communique quasiment plus. Pour Didier Roustan, cette séquence chaotique cache probablement autre chose, car Frank McCourt semble avoir décidé de remettre l’OM dans le bon chemin sur le plan de son organisation et de son équilibre financier. Le journaliste de la chaîne L'Equipe s’interroge à haute voix sur ce scénario un peu délirant.

« Il faut savoir à qui profite le crime ? On dit Boudjellal, mais vous ne croyez pas qu’il y a autre chose ? Déjà il y a eu le venue de ce monsieur Hugues Ouvrard comme head of football, ce n’est pas de rien. C’est quelqu’un de très compétent, il a eu des fonctions très importantes chez Microsoft, je le redis ce n’est pas rien. Quand tu vois que le président actuel de l’Olympique de Marseille ce n’était que le président de Paris Turf. Il m’est revenu que ce Monsieur Ouvrard n’a pas été choisi par Jacques-Henri Eyraud, mais directement par Frank McCourt pour faire du ménage et faire vraiment de l'OM une entreprise. Ce que n’a pas réussi à faire Jacques-Henri Eyraud. Au moment où on parle de ces négociations, ce monsieur arrive et aura peut-être du poids et constituera aussi peut-être un danger pour Monsieur Eyraud, et depuis c’est le chaos avec cette histoire de vente initiée par Mourad Boudjellal, on ne parle que de ça. Je trouve que ça déstabilise l’OM, le club ne sait plus comment faire pour dire qu’il n’est pas à vendre, et on peut le croire, derrière il y a peut-être cela. Peut-être que c’est un écran de fumée pour quelqu’un d’autre derrière ? Pourquoi tout ce carnaval ? », se demande Didier Roustan, qui ne serait visiblement surpris que Jacques-Henri Eyraud passe à la trappe.