OM : Un dirigeant confirme l’offre pour Jovanovic

OM : Un dirigeant confirme l’offre pour Jovanovic

Annoncé sur la piste Djordje Jovanovic, l’Olympique de Marseille est déjà passé aux choses sérieuses. Selon le directeur sportif du FC Cukaricki, le club phocéen a transmis une offre concrète pour le jeune attaquant serbe.

L’Olympique de Marseille serait-il déjà en mesure d’investir sur le marché des transferts ? Ce n’était pas la tendance évoquée ces derniers jours. La direction olympienne, que l’on sait surveillée par la DNCG, semblait plutôt contrainte de vendre un ou plusieurs joueurs avant d’être autorisée à recruter. Une information en contradiction avec celle du média serbe Sportski Zurnal, qui ne confirme pas seulement l’intérêt marseillais pour Djordje Jovanovic (FC Cukaricki, D1 serbe).

L'actuel troisième de Ligue 1 a également formulé une offre d’environ cinq millions d’euros pour l’attaquant de 22 ans, comme révélé par son directeur sportif. S’agirait-il d’un simple accord en attendant des départs ? Ou d’une manière de devancer la concurrence sur ce dossier ? En tout cas, le club phocéen semble vraiment intéressé par l’international Espoirs serbe décrit comme un joueur en développement. « C'est un vrai numéro neuf, physique, avec un bon sens du but, a commenté le spécialiste du football serbe de Footbalski.fr Lazar van Parijs, contacté par Le Phocéen. Il participe au jeu car il est très mobile, mais n'est pas un vrai pivot comme Milik. »

Un profil de simple remplaçant

« Sur le plan technique, c'est assez correct, mais pas exceptionnel non plus, a-t-il ajouté. Ce n'est pas un dribbleur, mais plus un finisseur. On est assez surpris par cette rumeur, dans le sens où il n'a pas franchement brillé en Espagne (Cadix) et en Belgique (Lokeren). En fait, il devrait repasser par une étape intermédiaire. Mais on peut dire que son passage à l'étranger lui a fait du bien, car son retour dans le championnat serbe est un vrai succès. En revanche, en l'état actuel des choses, je ne le vois pas comme un renfort immédiat pour l'OM. Pas comme un titulaire en tout cas. Mais cela peut être un bon coup pour titiller le titulaire et créer une concurrence. » Arkadiusz Milik ne serait donc pas menacé, à supposer que le Polonais soit l’avant-centre numéro 1.