OM : Un dépôt de bilan pour Marseille ? Eyraud fait peur

OM : Un dépôt de bilan pour Marseille ? Eyraud fait peur

Photo Icon Sport

Invité ce mercredi de RTL, Jacques-Henri Eyraud a clairement fait comprendre que l'OM ne vivait pas dans un monde parallèle et qu'un dépôt de bilan n'était pas à totalement zapper.

La totalité des clubs de football français traverse une grave crise financière, et l’Olympique de Marseille n’a pas le monopole de ces soucis. Bien évidemment, la situation des comptes de l’OM n’était pas bonne avant même l’arrêt des compétitions en raison de l’épidémie de coronavirus, mais l’impact de la pause imposée aux clubs est énorme. Ce mercredi, Jacques-Henri Eyraud était en direct sur RTL, et après avoir répondu à quelques questions sur les discussions en cours entre dirigeants, et sur le problème des salaires des joueurs, le président de l’Olympique de Marseille a été interrogé sur la possibilité que son club dépose le bilan en raison de son impossibilité à répondre aux échéances financières. Plutôt que de s’en tirer par une pirouette, Jacques-Henri Eyraud a été très franc.

Le dirigeant de l’OM veut en effet que tout le monde se rende compte que le club phocéen, comme les autres, n’échappait pas à la réalité économique quoique certains en disent. « Un dépôt de bilan ? Le fait même que l’on me pose la question montre combien le football est parfois perçu comme une bulle artificielle affranchie des règles, et notamment des règles de l’économie. Bien sûr qu’un club est mortel, on l’a vu dans le passé. Aujourd’hui on est un secteur économique à l’arrêt, totalement sinistré, et pourtant on représente 8.000 emplois directs, 30.000 indirects. Donc oui, il faut faire attention, mais toute la filière est mobilisée pour s’en sortir, pour imaginer la vie d’après en espérant qu’elle soit plus rationnelle parfois que la vie d’avant », a prévenu Jacques-Henri Eyraud, qui espère que l’Olympique de Marseille se tirera sans des dégâts majeurs de cette crise. Mais à cette date, il ne peut pas le jurer et cela peut évidemment inquiéter.