OM : Un chèque XXL pour sauver le club, McCourt est coincé

OM : Un chèque XXL pour sauver le club, McCourt est coincé

Photo Icon Sport

Malgré une probable qualification pour la prochaine édition de la Ligue des Champions, l’OM devra vendre lors du prochain mercato afin d’équilibrer ses comptes.

Le fair-play financier a beau être annulé en raison de la crise du coronavirus, l’Olympique de Marseille n’est pas tiré d’affaire. Et pour cause, l’actuel dauphin du PSG est largement déficitaire, et n’aura pas d’autre choix que de vendre un ou deux joueurs à forte valeur marchande lors du prochain mercato afin de limiter la casse. De plus, Frank McCourt sera certainement appelé à remettre la main à la poche par la suite car Marseille devra également se renforcer afin d’être compétitif en Ligue des Champions. C’est ainsi que selon Jean-François Brocard, chercheur au CDES (Centre de droit et d'économie du sport de l'Université de Limoges), l’homme d’affaires américain doit se préparer à lâcher de nouveau des millions d’euros.

« Le prévisionnel de l'OM était déjà dans le rouge, et celui à venir le sera de fait encore plus avec la crise actuelle. D'où l'importance de trouver des accords sur les salaires des joueurs durant cette période. Du coup, sa situation reste très précaire, même si cet assouplissement du fair-play financier va lui permettre de ne pas être encore plus sanctionné. Il faut maintenant savoir si Frank McCourt est prêt à remettre de l'argent dans le circuit pour que l'OM reste compétitif dans les mois à venir. C'est finalement ça le plus inquiétant. La vente des joueurs ? Il s'agit du seul moyen de générer du financement par l'activité, ce qui correspond aux règles du fair-play financier. L'OM doit non seulement réaliser de bonnes ventes avec ses meilleurs éléments, mais aussi trouver des solutions pour sa masse salariale avec les gros revenus de type Kevin Strootman. C'est une solution à court terme, mais c'est la seule » a indiqué le spécialiste, interrogé par Le Phocéen. Vendre des joueurs mais rajouter de l’argent de sa poche en parallèle, voilà une perspective qui ne doit pas emballer Frank McCourt à quelques mois du mercato estival…