OM : Tudor fait une Rudi Garcia, ça passe mal

OM : Tudor fait une Rudi Garcia, ça passe mal

Icon Sport

Après le match nul de l’OM contre Rennes (1-1), Igor Tudor a surpris tout le monde en s’attaquant à la pelouse du Vélodrome.

La pelouse semblait en très bon état et pourtant, l’entraîneur de l’Olympique de Marseille ne s’est pas gêné pour la critiquer après le match nul de son équipe face à Rennes, juste avant la trêve internationale. « Il y avait aussi un problème avec le terrain contre Rennes. J’en ai parlé avec les dirigeants du club. Quand on essaie de vite jouer de derrière, ça pose problème » a pesté Igor Tudor, agacé par -selon lui- le mauvais état de la pelouse de l’Orange Vélodrome. Dans les colonnes de La Provence ce mardi, Martin d’Argenlieu, directeur des grands projets à l’OM, a répondu au coach croate. « Le responsable des pelouses de la Fifa est venu à Marseille la semaine dernière. Il nous a dit : ‘Bravo pour la pelouse, je n’aurais pas fait mieux !’ On la surveille comme le lait sur le feu » a-t-il expliqué.

Sur son compte Twitter, le journaliste Mathieu Grégoire a également défendu la pelouse de l’Orange Vélodrome. Pour le suiveur de l’OM, il est clair qu’Igor Tudor a déraillé après le match nul de Marseille face à Rennes tel Rudi Garcia à sa grande époque. « La pelouse du Vélodrome est effectivement l’une des meilleures de L1 ces dernières saisons. Argument « Garciesque » pour Tudor » a publié Mathieu Grégoire, pour qui Igor Tudor s’est tout simplement cherché une excuse après le match assez décevant de l’Olympique de Marseille à domicile contre le Stade Rennais. Malgré ce qui est selon Igor Tudor une pelouse moyenne, son équipe avait tout de même accroché le match nul face aux Bretons grâce à un but de Mattéo Guendouzi. Quoi qu’il en soit, la pelouse du Vélodrome devrait être en meilleur état pour la réception du Sporting Portugal, mardi en Ligue des Champions, puisqu’aucun évènement ne s’est déroulé au Vélodrome durant la trêve internationale. L’occasion pour les jardiniers de l’OM de bichonner la pelouse à la demande d’Igor Tudor.