OM : Tudor défoncé par les supporters, un entraîneur le défend

OM : Tudor défoncé par les supporters, un entraîneur le défend

Icon Sport

Arrivé cet été pour remplacer Jorge Sampaoli, Igor Tudor ne fait pas l'unanimité, surtout auprès des supporters marseillais. Un ancien coach de l'OM monte au créneau pour défendre le technicien croate.

Le début de la collaboration entre Igor Tudor et l'OM ne démarre pas comme dans un film d'amour. Après des clashs avec plusieurs joueurs marseillais, l'entraîneur croate a été ciblé par les supporters marseillais, demandant son licenciement, avant même qu'il ne dispute sa première rencontre sur le banc phocéen. Malgré la victoire 4-1 contre Reims pour la reprise du championnat, les tenions ne sont toujours pas complètement apaisées. Gérard Gili, ancien entraîneur mythique de Marseille entre 1988 et 1990 puis 1995 et 1997, n'a pas hésité à défendre Igor Tudor. Dans une interview pour le journal La Provence. Le double vainqueur de la Ligue 1 a avoué avoir été très surpris par l'accueil réservé par les fans de l'OM à Tudor. « J’ai été étonné de les entendre et que ce soit si violent. C’est justifié par quoi ? Des échos d’une discipline trop importante ? D’échanges trop durs avec les joueurs ? Ce n’est pas ça, l’essentiel. C’est un nouveau coach qui vient faire son boulot pour l’OM. Tout le monde doit attendre pour savoir s’il est l’homme de la situation ou pas. Et tout le monde doit aussi lui donner confiance. C’est la moindre des choses. C’est le coach d’un OM que tout le monde veut voir gagner. » a déclaré Gérard Gili qui fustige l'attitude des supporters marseillais qui ont pointé du doigt l'ancien joueur de la Juventus, sur des rumeurs, visiblement infondées.

Gérard Gili rend hommage à Tudor

L'ancien entraîneur français de 70 ans en est persuadé. Igor Tudor est l'homme de la situation à l'OM. Selon lui, il est un coach avec un fort tempérament, compatible avec Marseille, rappelant que son CV parle pour lui. Malgré ça, il va devoir affronter les fans et gagner leur confiance pour être accepté dans la cité phocéenne. « Ça doit faire bizarre. Mais c’est un mec à poigne. Sa trajectoire dans le football, aussi bien en tant que joueur qu’en tant que jeune entraîneur, montre sa force de caractère. Mais à Marseille, tu ne peux pas être insensible à l’environnement. Le douzième homme est une force majeure, l’entraîneur doit obtenir son adhésion. Mais seuls les résultats et la manière feront oublier cet incident de départ. » a confié Gérard Gili qui croit fermement en les capacités managériales et tactiques de l'ancien entraîneur de l'Hellas Verone. L'entraîneur de 44 ans aura l'occasion ce dimanche 14 août contre Brest de satisfaire les Olympiens pour la deuxième journée de Ligue 1.