OM : Tudor a tranché, Dieng va encore en baver

OM : Tudor a tranché, Dieng va encore en baver

Icon Sport

Réintégré aux séances collectives à la Commanderie, Bamba Dieng a également fait son retour dans le groupe convoqué pour affronter le Stade Rennais (1-1) dimanche dernier. Mais l’attaquant sénégalais a dû suivre la rencontre des tribunes. Et le scénario risque de se répéter pendant la saison.

Le calvaire de Bamba Dieng n’est pas terminé. Après les rebondissements du mercato estival, le Sénégalais « est motivé comme jamais », selon les mots de son coéquipier Pape Gueye. L’attaquant de l’Olympique de Marseille espère au moins retrouver sa place dans les rotations d’Igor Tudor. L’entraîneur croate a été contraint de le réintégrer aux séances collectives, et l’a enfin convoqué pour le match face à Rennes dimanche. Mais Bamba Dieng a finalement été exclu de la feuille de match, ce qui n’a rien d’étonnant d’après l’agent Cyril Astier.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Bamba (@dieng_ahmadou_bamba)

« Quand l’OM recrute Luis Suarez cet été et Cédric Bakambu cet hiver, ils ont l’intention de vendre Bamba Dieng, a deviné l’invité de Football Club de Marseille. Est ce qu’ils croient véritablement en lui ? Aujourd’hui c’est ça la vrai question. Je pense que le joueur et son entourage doivent le réceptionner de la manière suivante. Il doit se dire qu’on ne lui fait pas confiance. Plus que de la pression, c’est plutôt l’état d’esprit dans lequel se trouve Dieng aujourd’hui qui pose question. »

Dieng le troisième choix

« Il est jeune, il a envie de réussir à l’OM mais je ne suis pas sûr que la direction croit en lui. Il y a aussi des volontés de l’entraineur d’intégrer certains joueurs et d’en écarter d’autres pour des raisons sportives ou extra-sportives, a rappelé l’agent. On n’est pas dans la tête de Tudor mais si c’est lui qui a voulu faire venir Suarez, il passera avant Dieng. » Une hiérarchie peu flatteuse pour l’international sénégalais, le Colombien étant déjà la doublure d’Alexis Sanchez.