OM : Supporter Marseille n'est pas un crime, la colère gronde !

OM : Supporter Marseille n'est pas un crime, la colère gronde !

L'Olympique de Marseille jouera sans ses supporters ce dimanche à Lille suite à une décision des autorités. Du côté de l'OM, tout cela commence à sérieusement faire monter la température au moment où le club phocéen a appris la mort de Bernard Tapie.

L’Olympique de Marseille montre de belles choses à ses supporters depuis le début du championnat de Ligue 1, un peu moins en Europa League, mais c’est peu dire que ces derniers vivent des heures difficiles. Outre le dramatique accident de la route qui a coûté la vie à l’un des supporters de l’OM au retour du déplacement à Angers, les matchs se suivent et les incidents aussi pour les fans phocéens sans que leur responsabilité soit toujours engagée. Nice, Angers, Galatasaray, il y a eu de la tension dans et autour des supporters de l’Olympique de Marseille, et suite aux incidents intervenus lors du déplacement au stade Raymond-Kopa, la commission de discipline a décidé de fermer à titre conservatoire le parcage visiteur lorsque la formation de Jorge Sampaoli. Et en plus un arrêté ministériel a décrété que ce dimanche, lors du match à Lille, les fans marseillais seront purement et simplement interdits au stade Pierre-Mauroy. Et cela commence à sérieusement agacer du côté du Vieux Port.

Supporter l'OM à Lille, l'interdiction qui fâche Marseille

Dans un édito pour La Provence, Jean-Claude Leblois monte au créneau et fait part de sa colère face à ces interdictions qui se répètent pour les supporters de l’Olympique de Marseille, et plus globalement pour les fans de football. « Ceux qui vivent leur passion sans envahir les pelouses ni balancer des pétards sur les autres. Ceux qui veulent juste voir leurs idoles en action et qui, en voisins, profitent de la venue de l’OM pour égayer leur quotidien. Ceux-là devront donc dissimuler tout signe distinctif au risque, comme on l’a déjà vu, de devoir enlever leur tunique favorite sur injonction des policiers. Et pourquoi pas la prison ? Or, cela n’empêchera pas les fans de l’OM -car il y en aura, comme partout ailleurs - de venir au stade. Ni d’exulter sur un but d’Arkadiusz Milik. On imagine l’incident diplomatique qui aurait eu lieu si le gouvernement français avait pris cette décision jeudi pour la venue de Galatasaray… Mais la tartufferie se poursuit. Aujourd’hui, les supporters de l’OM devront cacher ce maillot bleu et blanc que l’on ne saurait voir », s’emballe le journaliste marseillais, qui commence à ne plus en pouvoir de tout cela.