OM : Sead Kolasinac, un « tank » en carton à Marseille

OM : Sead Kolasinac, un « tank » en carton à Marseille

Icon Sport

L’OM a recruté Sead Kolasinac, libéré de son contrat par Arsenal, afin de combler le départ de Jordan Amavi lors de ce mercato hivernal.

Après avoir enrôlé Cédric Bakambu, les dirigeants de l’Olympique de Marseille ont misé sur un autre joueur libre pour renforcer leur effectif lors de ce mercato d’hiver. En effet, le club phocéen a recruté Sead Kolasinac, libéré de ses six derniers mois de contrat avec Arsenal et qui s’est engagé avec l’OM jusqu’en juin 2023. Un renfort bienvenu pour Jorge Sampaoli, qui réclamait depuis plusieurs semaines une doublure à Luan Peres. Capable d’évoluer dans une défense à quatre ou dans une défense à cinq, l’international bosnien a un profil similaire au Brésilien de l’OM. Sur le papier, c’est donc une bonne opération que Marseille a réalisé en recrutant Sead Kolasinac. Mais pour Polo Breitner, spécialiste de la Bundesliga sur RMC, il n’est pas certain que Marseille ait recruté un joueur extrêmement fiable avec l’ancien défenseur de Schalke 04.

Polo Breitner assez critique sur Kolasinac

« Kolasinac c’est entre splendeur et décadence. Il n’a pas joué à Schalke à l’époque où Schalke jouait régulièrement la Ligue des Champions. Il devient titulaire au moment où Schalke commence à battre de l’aile et à jouer l’Europa League à la place de la Ligue des Champions. Kolasinac ne jouait quasiment plus à Arsenal, il est revenu à Schalke mais le club est descendu en deuxième division. La carrière de Kolasinac honnêtement, je la mets entre pointillés… C’est plus un arrière latéral qui est guerrier qu’un grand passeur. Quand tu es surnommé le « tank », ce n’est pas vraiment une bonne chose, ce n’est pas la grande finesse technique. C’est un coup de poker, évidemment il a une expérience européenne qui peut servir à l’OM mais voilà, je ne vais pas m’emballer, je ne suis pas un fan absolu de lui » a lancé Polo Breitner dans l’After Foot. Des doutes sont donc bien présents quant au niveau de Sead Kolasinac, dont le portrait dressé par le spécialiste de la Bundesliga n’est pas vraiment flatteur…