OM : Sanson et Kamara mettent Eyraud en galère

OM : Sanson et Kamara mettent Eyraud en galère

Photo Icon Sport

Dans le viseur de l’UEFA dans le cadre du fair-play financier, l’OM est dans l’obligation de vendre pour environ 60 ME lors du prochain mercato.

L’objectif de Jacques-Henri Eyraud est de récupérer cette somme au plus vite afin de réduire le déficit, revenir dans les clous de l’UEFA et ensuite s’attaquer aux dossiers des arrivées. Mais pour l’heure, on ne se bouscule pas du tout pour quitter Marseille selon L’Equipe. Dans son édition du jour, le quotidien national fait un point sur la situation des trois joueurs les plus bankables de l’effectif, à savoir Morgan Sanson, Duje Caleta-Car et Boubacar Kamara.

Kamara veut rester à Marseille

Recruté en provenance de Montpellier il y a trois ans et demi, Morgan Sanson dispose de quelques contacts en Premier League. Mais pour l’heure, ce sont uniquement des clubs de seconde zone qui se sont manifestés (West Ham, Crystal Palace). Le joueur, qui s’est rapproché de Pini Zahavi, ne souhaite pas quitter Marseille pour un « petit » de Premier League. Autrement dit, ce sera un gros transfert à Arsenal ou Tottenham par exemple… ou rien pour Morgan Sanson, qui n’exclut pas de rester à Marseille afin de découvrir l’ambiance volcanique de la Ligue des Champions au Vélodrome.

L’état d’esprit de Boubacar Kamara est similaire. Joueur le mieux valorisé de l’effectif marseillais, le minot de 20 ans est déterminé à l'idée de découvrir la Ligue des Champions avec son club formateur. Cela tombe bien, il fait clairement office de taulier aux yeux d’André Villas-Boas, qui souhaite impérativement le conserver. Sauf offre colossale, le Portugais devrait pouvoir compter sur « Bouba » la saison prochaine. Pour Duje Caleta-Car, la situation est en revanche différente. Rien n’a encore fuité sur les envies du vice-champion du monde 2018, supervisé par de nombreux clubs de Premier League cette saison. Conseiller anglais de Jacques-Henri Eyraud, Paul Aldridge a également proposé DCC à plusieurs formations anglaises mais pour l’heure, aucune offre n’est arrivée sur le bureau de Jacques-Henri Eyraud. Le mercato s’annonce plus serré que jamais à Marseille, qui attend la décision de la chambre de jugement de l’instance de contrôle financier des clubs de l’UEFA fin juin.