OM : Sampaoli, une rumeur bidon pour calmer les supporters ?

OM : Sampaoli, une rumeur bidon pour calmer les supporters ?

Photo Icon Sport

La semaine passée, alors que les supporters de l’Olympique de Marseille étaient au taquet après la camouflet face à Rennes au Vélodrome, la possibilité de voir Jorge Sampaoli débarquer à l’OM est sortie dans la presse. De quoi braquer pendant quelques temps les projecteurs sur un aspect plus positif de l’avenir du club phocéen. Mais, pour Karim Nedjari, tout cela ressemble à un exercice de communication de l’Olympique de Marseille afin de calmer le jeu. Car la venue de l’ancien sélectionneur du Chili et de ses adjoints coûtera une petite fortune à l’OM, dont la président a dit qu’il n’avait pas vraiment les moyens. Alors, info ou intox ? L’ancien rédacteur en chef du service des sports de Canal+ a sa petite idée

« En communication de crise, les stratèges nomment cette tactique : « les petits cailloux », en référence au Petit Poucet (…) Pour apaiser cette colère qui monte, il faut donc lâcher des infos ici et là. La première : laisser filtrer le salaire forcément trop gros de Michel. Toujours bien renseignée, La Provence a révélé le salaire du technicien espagnol. Selon le quotidien de Bernard Tapie, l’ancien meneur de jeu du Real Madrid perçoit 120 000 € par mois, soit près de 1,5 M€ par an. Des émoluments qui expliquent pourquoi l’OM, aux finances serrées, ne peut se permettre de résilier le contrat de l’Espagnol avant la fin de la saison. Mis sous pression, Michel va-t-il pour autant démissionner et laisser tomber son pactole promis ? C’est loin d’être certain. Deuxième niveau de la fusée, laisser entendre qu’une solution de remplacement est sérieusement étudiée : Jorge Sampaoli. Un disciple de… Marcelo Bielsa. Ca tombe bien, non ? En tout cas, dans un article intitulé « Sampaoli prépare son retour », La Tercera, média chilien de référence, croit savoir que l’entraîneur a déjà formé son futur staff pour tenter l’aventure marseillaise. Sa team technique serait composée de l'Espagnol Juan Manuel Lillo, qui l'avait rejoint au Chili en octobre dernier, et de Jorge Desio, son ancien préparateur physique (…) Ca ferait cher le staff technique, surtout pour un club qui cherche à soulager sa masse salariale. Quoi qu’il en soit, un contre-feu a toujours un coût exorbitant… », fait remarquer, sur Yahoo, Karim Nedjari, même si pour le coup, le feu a été allumé au Chili, avec les déclarations de Sampaoli clamant son intérêt pour entrainer l'OM...