OM : Rudi Garcia accusé, cette histoire va énerver

OM : Rudi Garcia accusé, cette histoire va énerver

Photo Icon Sport

En proie à de grosses difficultés financières après la crise du Covid-19, l'Olympique de Marseille regrette sûrement d’avoir eu une confiance aveugle en Rudi Garcia.

Pierre angulaire du début du Champions Project, l’actuel entraîneur de l’OL a eu les pleins pouvoirs sur le recrutement à l’OM. De 2016 à 2019, c’est lui qui a recruté ses joueurs, en s’imposant devant son directeur sportif d’alors, Andoni Zubizarreta. Si le projet de Garcia a marché au début, avec notamment une finale d’Europa League en 2018, perdue contre l'Atletico de Madrid, sa pige à l’OM s’est très mal terminée. Puisqu’en plus de mauvais résultats sportifs, Marseille n’ayant pas validé un billet pour une Coupe d’Europe en 2019, Garcia a plombé les caisses du club phocéen avec ses recrutements suicidaires. Même si le président Eyraud n’est pas non plus exempt de tout reproche, vu que c’est quand même lui qui a signé les contrats des recrues, Garcia a fait perdre énormément d’argent à Frank McCourt. Et notamment dans le dossier Kevin Strootman, comme l’explique Manu Lonjon.

« Strootman, c’est incroyable ! Se tromper à ce point-là, c’est absolument incroyable ! Quand tu remets en perspective le poste dans lequel il arrive, alors que tu as Luiz Gustavo l’année d’avant, le prix que tu mets… Là où ça aurait dû les faire réfléchir, c’est quand la Roma a reçu l’offre, ils ont dit à Strootman : “Va-t’en”. Il y a de quoi se poser des questions. Quand la Roma a reçu l’offre, ils ont dit : “Mais vraiment ?”. L’offre de transfert, la Roma ne l’a pas négociée. Ça doit mettre la puce à l’oreille quand même », a lancé, sur Le Phocéen, le spécialiste du mercato, qui ne comprend toujours pas comment l’OM a pu débourser 25 millions d’euros dans le transfert de Strootman. Surtout que deux ans plus tard, tout le monde s’en mord les doigts à Marseille, vu que l'international néerlandais dispose d’un contrat jusqu’en 2023 avec un salaire mensuel de 500 000 euros. Autant dire qu’il n’est pas prêt de faire ses valises du côté du Vélodrome...