OM : Riolo avocat n°1 de Tudor face aux haters !

OM : Riolo avocat n°1 de Tudor face aux haters !

Icon Sport

Malgré l’expulsion de Leonardo Balerdi, l’OM avait fait le plus dur contre Strasbourg en menant 2-0 mais s’est fait rejoindre sur le fil (2-2). L'entraineur Igor Tudor est pointé du doigt pour ses changements frileux.

Drôle de match, dimanche soir à l’Orange Vélodrome. Réduit à dix dès la demi-heure de jeu, l'Olympique de Marseille pensait avoir fait le plus dur en marquant deux buts en début de deuxième période grâce à Mbemba et Sanchez. Mais après des changements peu inspirés d’Igor Tudor, qui a fait reculer son équipe en faisant entrer Bailly et Guendouzi à la place de Sanchez et de Malinovskyi, Strasbourg a égalisé en marquant deux fois en une minute dans les ultimes instants de la rencontre. Chez les supporters, on est furax et on estime que l’entraîneur croate de l’OM est le responsable n°1 de ce match nul. Sur l’antenne de RMC, Daniel Riolo s’est montré moins sévère à l’encontre de Tudor. Si le journaliste reconnait que ce match nul du club phocéen est une faute, alors que Marseille avait l’occasion de prendre trois points à Monaco sur cette journée, Daniel Riolo estime que les choix d’Igor Tudor ne sont pas condamnables au point d’en faire l’unique responsable de ce fiasco.

Daniel Riolo défend Igor Tudor face aux critiques 

« Tudor a sorti ses attaquants et a perdu en pressing mais il s’est dit que ça allait passer car il y avait 2-0 et que l’équipe en face (Strasbourg) n’était pas dingo. Visiblement, ça n’a pas marché mais les deux buts inscrits par Strasbourg, ils peuvent tenter vingt fois de les marquer, ils ne vont pas les marquer. Le choix tactique n’est pas bon, mais en vouloir à Igor Tudor me semble très sévère au vu des buts marqués par Strasbourg. Il n’y a rien de cohérent dans les explications du match de ce soir, le fait d’avoir une équipe à dix très vite enlève toute rationalité au match. Cela fait un 2-2 assez spectaculaire… Est-ce que ça met en l’air la progression marseillaise ? C’est un gâchis, c’est une faute… mais tu prends quand même un point sur Monaco » a fait savoir Daniel Riolo, qui défend assez régulièrement Igor Tudor depuis le début de la saison et qui a de nouveau manifesté son soutien envers l’entraîneur croate malgré les choix très peu inspirés de ce dernier en fin de match contre Strasbourg dimanche soir au Vélodrome.