OM-PSG : Sampaoli, le seul Marseillais à faire confiance à la LFP

OM-PSG : Sampaoli, le seul Marseillais à faire confiance à la LFP

Icon Sport

Jorge Sampaoli s’est présenté le ton grave ce mardi en conférence de presse avant le déplacement de l’OM à Troyes pour y défier Nice.

Et pour cause, l’entraîneur de l’Olympique de Marseille a mal digéré les incidents ayant émaillé le match face au PSG, dimanche soir au Vélodrome. Contrairement à ce qui avait été vécu par les joueurs de l’OM à Nice fin août, il n’y a heureusement pas eu d’envahissement de pelouse ni de dérapage de violence. En revanche, des projectiles ont été lancés sur Neymar, Lionel Messi ou encore Kylian Mbappé lors des corners en faveur du PSG. C’est déjà trop pour Jorge Sampaoli, qui a poussé un coup de gueule à l’encontre de ses propres supporters avant le déplacement de son équipe à Troyes pour y affronter Nice à huis clos en match à rattraper de la troisième journée de L1.

Sampaoli pas serein avec la commission de discipline

« Ma perspective de ce que peut faire la commission n'est pas très claire parce que je ne connais pas le règlement. Je ne sais pas comment responsabiliser un incident dans une enceinte sportive publique, mais je considère que ce qu'il s'est passé face au PSG est très grave, tout aussi grave que ce qui s'est passé dans les autres stades. Mais c'est difficile pour moi de juger, la commission sait mieux que moi ce qu'il faut faire » a déploré Jorge Sampaoli, inquiet pour l’OM avant le jugement de la commission de discipline de la LFP, alors que le club phocéen a un point en sursis depuis l’envahissement du terrain au coup de sifflet final du match à Angers. Jorge Sampaoli a par ailleurs profité de la conférence de presse pour évoquer la situation sportive de l’Olympique de Marseille et la nécessité (ou pas) de faire tourner son effectif après l’enchainement de deux matchs à haute intensité contre la Lazio Rome en Ligue Europa puis face au PSG en Ligue 1.

« Je ne suis pas assez proche du vestiaire pour savoir ce qu'en pensent les joueurs, mais c'est normal, tout le monde veut toujours jouer. En tant qu'entraineur, on cherche les relations sur le terrain dans un groupe jeune et neuf. C'est pour ça qu'on a mis le même onze qui a fait de bons matchs contre la Lazio et le PSG. On cherche une harmonie sur le terrain et dans les relations entre joueurs, car c'est un jeu collectif. Le plus important, c'est de mettre les meilleurs joueurs sur le terrain, la gestion passe au second plan, si je veux être gentil et contenter tout le monde, je risque le résultat du match. On veut qu'il y ait une concurrence saine, mais les meilleurs joueurs joueront » a prévenu Jorge Sampaoli, qui ne fera aucun cadeau en marge du match contre Nice ce mercredi.