OM : Première alerte pour Sampaoli à Marseille !

OM : Première alerte pour Sampaoli à Marseille !

Parti sur un rythme d'enfer en Ligue 1, l'Olympique de Marseille a connu un gros coup d'arrêt avant la trêve internationale. Jorge Sampaoli commence à susciter des questions.

Deux défaites (Lens et Lille), et deux nuls (Angers et Galatasaray), l’OM a clairement marqué le pas avant cette pause consacrée à la Ligue des Nations. Même la formation phocéenne tente toujours de pratiquer le football chatoyant prôné par Jorge Sampaoli, les résultats ne suivent plus et forcément c’est un problème même si du côté du Vélodrome il n’y a pas encore le feu. Cependant, quelques rumeurs circulent du côté de l’Olympique de Marseille, sur le léger agacement de quelques joueurs qui souhaiteraient que Sampaoli les utilise à leur vrai poste et pas ailleurs. Sur RMC, Jérôme Rothen est revenu sur cette baisse de régime de l’OM, et s’il avoue se régaler de suivre les matchs de Marseille, l’ancien joueur admet que les résultats doivent impérativement suivre sous peine de voir Pablo Longoria s’agiter. Actuel 5e du classement du Championnat de Ligue 1, avec un match en moins à jouer contre Nice, l’Olympique de Marseille devra reprendre du bon pied, et cela dès son premier match à domicile le 17 octobre contre Lorient.

Marseille doit gagner, sinon cela risque de chauffer au Vélodrome 

Pour Jérôme Rothen, seule la victoire pourra relancer l’OM durablement. « Et en effet il y a de l’innovation du côté de Sampaoli, c’est agréable, c’est spectaculaire, et moi je m’éclate à regarder les matches de l’Olympique de Marseille. Mais on peut s’éclater comme consultants et spectateurs, mais n’empêche que Sampaoli a des comptes à rendre, comme les joueurs de l’OM, il faut des résultats. Et il faut inverser la donne, et aujourd’hui c’est vrai que la dynamique n’est pas bonne. Marseille ne gagne plus, il y a des lacunes, tu sens que les joueurs sont fatigués psychologiquement alors que nous ne sommes qu’au mois d’octobre. Donc il y a des signes qui ne trompent pas, il y a des joueurs qui se posent des questions. Même si tu te sens moins bien, quand tu gagnes, ça ne pose pas de problème si tu ne joues pas à ton poste. Mais là, certains doivent se dire qu’ils ne jouent pas à leur position, et tu rejettes la faute sur l’entraîneur ou un équipier. La seule solution, c’est de gagner, même si le calendrier n’est pas facile. Il faut tout de suite repartir sur un bon rythme », prévient l’ancien joueur du PSG, qui n'est pas inquiet pour l'OM mais reste attentif.