OM : Planté par Dieng, Leeds a une étonnante réaction

OM : Planté par Dieng, Leeds a une étonnante réaction

Icon Sport

Au cours de l’incroyable feuilleton Bamba Dieng, dont on attend encore le dénouement ce vendredi, Leeds United pensait obtenir la signature de l’attaquant marseillais. Tout était bouclé pour le Sénégalais qui a finalement choisi l’OGC Nice. De quoi provoquer la colère des Anglais ? Pas du tout.

Dans le dossier Bamba Dieng, on ne peut plus rien affirmer avec certitude. Les rebondissements s’enchaînent dans ce feuilleton particulièrement difficile à suivre jeudi. Pendant le dernier jour du mercato en Ligue 1, l’attaquant de l’Olympique de Marseille, un temps annoncé à Fulham, semblait proche d’un transfert à Lorient. Les Merlus se rapprochaient d’un accord définitif pour son arrivée. Mais en milieu de journée, c’est Leeds United qui a convaincu le club phocéen de lui transférer Bamba Dieng pour environ 11 millions d’euros.

Leeds n'est pas rancunier

Le Sénégalais s’apprêtait donc à monter dans un avion pour l’Angleterre, lorsque l’OGC Nice a fait monter les enchères. L’Olympique de Marseille a ensuite demandé à son attaquant de patienter à l’aéroport. Autant dire que Leeds ne pouvait pas attendre des heures à l’approche de la fermeture du mercato. Les Peacocks ont logiquement quitté ce dossier et l’on pouvait imaginer la colère des dirigeants. Et pourtant, le directeur sportif Victor Orta assure que Leeds comprend la décision du Marseillais.

« Vous commencez par penser que c'est très simple, ensuite on vous dit ce qui s'est passé, et ce n'est plus aussi simple, a réagi le dirigeant au micro de Sky Sports. Je respecte la décision du joueur. Je ne sais pas comment sa réflexion a évolué. Peut-être que c'est sa zone de confort : "Je vis à Marseille, je peux aller à Nice, c'est à 20 kilomètres de chez moi, plutôt que de commencer une nouvelle vie dans un autre pays." » A l’heure où nous écrivions ces lignes, Bamba Dieng, recalé à la première visite médicale à Nice, devait repasser des examens concernant son genou avant de valider le transfert.