OM-OL : Anatomie et arbitrage, Thierry Henry est mort de rire

OM-OL : Anatomie et arbitrage, Thierry Henry est mort de rire

Icon Sport

Dimanche soir, l’OM a hurlé au scandale en raison de l’arbitrage d’Antony Gautier, qui a notamment oublié un penalty pour une main de Dembélé.

En fin de première période, l’Olympique de Marseille aurait certainement dû bénéficier d’un penalty en raison d’une main de Moussa Dembélé. Antony Gautier et ses assistants à l’arbitrage vidéo ont finalement décidé de ne pas accorder de faute en faveur de l’OM, bien que le bras de Moussa Dembélé soit très largement décollé. Au micro de Prime Video, Thierry Henry a logiquement été invité à donner son avis sur cette action litigieuse. Et au terme d’une démonstration dont il a le secret, au cours de laquelle il s’est gentiment moqué de l’arbitre de la rencontre, l’ancien attaquant d’Arsenal et du FC Barcelone a rendu son verdict. Pour lui, dans la mesure où le ballon tape le brassard de capitaine de Moussa Dembélé avant que la main du Lyonnais soit à terre, il y avait penalty sans aucune hésitation possible.

Thierry Henry se moque d'Antony Gautier et de la VAR

« On voit que la main de Dembélé n’est pas encore posée au sol, le ballon de Gerson tape bien le brassard de Dembélé. On dit que c’est main jusqu’aux aisselles, ça tape le brassard quand même donc ça les aisselles… Ca dépend peut-être des aisselles de Dembélé, de mes aisselles, des aisselles du mec dans le camion de la VAR je ne sais pas ? A un moment donné, si la règle dit soi-disant qu’il n’y a pas penalty, qui sommes-nous pour juger ? Mais moi je vois le ballon taper le brassard. Donc les aisselles, ça dépend de l’anatomie… Je n’étais pas très bon en sciences naturelles » a lancé Thierry Henry, plein d’ironie et de moquerie à l’égard d’un Antony Gautier qui en prend décidément pour son grade ce lundi au lendemain d’un choc entre l’OL et l’OM qui, il faut le reconnaître, était assez difficile à arbitrer. Mais il semblerait que l’arbitre de ce match n'ait pas vraiment été aidé par ses assistants en charge de la VAR.