OM : Nagatomo et Cuisance, Marseille a recruté des fantômes !

OM : Nagatomo et Cuisance, Marseille a recruté des fantômes !

Photo Icon Sport

Mercredi soir, l’OM a conclu l’année 2020 de la pire manière possible en s’inclinant sur la pelouse d’Angers (2-1).

La prestation des Marseillais, notamment en première mi-temps, a frôlé le désastre. Ce sont les mots d’André Villas-Boas, extrêmement déçu par la production de son équipe sur la pelouse du stade Raymond-Kopa. De toute évidence, l’effectif de l’OM est très juste en quantité et dès que des joueurs tels que Thauvin (malade), Amavi ou Sanson (blessés) sont absents, le onze perd grandement en compétitivité. Un constat évident au vu des performances de Germain mais également de Cuisance et de Nagatomo contre Angers mercredi, comme souligné par Mathieu Grégoire dans les colonnes du journal L’Equipe.

« En première période, Angers a insisté sur son flanc, et le latéral gauche a souffert le martyr. Le premier but vient de son côté, même si c'est Alvaro qui semble un peu laxiste face à Diony (4e). Ce même Diony le jongle sur l'action du second but, somptueux (23e). D'une immense timidité offensivement, il a évolué à droite de la défense après l'entrée de Khaoui (46e), avant d'être remplacé par Strootman (74e) » a écrit le journaliste au sujet de Yuto Nagatomo, catastrophique à Angers, avant d’embrayer sur Michaël Cuisance, une autre recrue estivale. « Une prestation insipide pour le joueur prêté par le Bayern Munich, qui était positionné en n° 10 sur une ligne de trois derrière l'avant-centre. Dans l'axe, son positionnement entre les lignes a été infructueux, il a été doux face à l'intensité adverse proposée par le trio Coulibaly-Mangani-Fulgini, il a multiplié les touches de balle inutiles quand sa simplicité frappait les esprits sur ses premières rencontres en L1 ». Si certaines recrues de l’été telles que Balerdi ou Gueye font plutôt l’unanimité en Provence, d’autres comme Cuisance et Nagatomo suscitent l’inquiétude et les critiques. Quant à Luis Henrique, dont l’entrée a plutôt dynamisé l’attaque olympienne mercredi soir, il demeure impossible à juger au vu de son faible temps de jeu.